Un rapport de l’ONU note le retard dans la ratification du nouveau gouvernement

Un rapport de l’ONU note le retard dans la ratification du nouveau gouvernement

La sous-secrétaire générale aux opérations de maintien de la paix, Bintou Keita, a présenté au Conseil de sécurité des Nations unies, le dernier rapport du secrétaire général sur la MINUJUSTH. Ce rapport retrace l’évolution de la situation politique en Haïti au cours des trois derniers mois. Selon Keita, les émeutes de juillet ont suscité une crainte de déstabilisations dans le pays. Elle estime que le pays vit une heure grave et volatile où tout peut se produire d’un moment à l’autre.

Bintou Keita a regretté que le processus de ratification par le Parlement de l’énoncé de la politique générale du Premier ministre nommé et la prise de fonctions du nouveau gouvernement sont en attente. Ce, un mois après les émeutes.

Les observations la sous-Secrétaire générale prouve encore une fois que, sans s’ingérer dans nos affaires internes, la communauté internationale nous a à l’œil. La ratification du nouveau gouvernement tarde alors que les autorités politiques doivent envoyer des signaux clairs en ce qui concerne la lutte contre la corruption, l’organisation des élections législatives et municipales de 2019 et la mise en marche d’une économie en veilleuse. Les pouvoirs de l’Etat et la société dans son ensemble doivent se conformer en fonction des exigences de l’heure.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Tigeorges
    10 septembre 2018, 04:35

    For sure Mr. Sean is not the right man to be put in the position to run the government of Haiti. Too many issues about him robbing people out of they land.

    REPLY