Un rapport du RNDDH indexe 2 policiers, l’IGPNH recommande leur renvoi

Un rapport du RNDDH indexe 2 policiers, l’IGPNH recommande leur renvoi

L’inspection générale de la police nationale d’Haïti a recommandé le renvoi des 2 policiers indexés dans le rapport du réseau national de défense des droits humains. Une correspondance a été acheminée en ce sens à la direction générale de la Police nationale, selon le commissaire Jean Claude Benjamin.

Les noms de ces deux policiers sont cités dans le dossier du massacre à La Saline.

Selon le rapport du Réseau, dans la soirée du 13 novembre, des individus armés, tous membres de  »Baz Nan Chabon », dirigée par Serge Alectis alias Ti Junior se sont introduits dans au moins cent cinquante (150) maisons localisées entre autres au Projet La Saline, à la Rue Desmangles et à la Rue du Quai.

Ils ont arraché des hommes et des femmes de leur foyer pour les exécuter en pleine rue.
Certains ont été décapités, d’autres hachés en petits morceaux et certains autres fusillés. De nombreux cadavres ont aussi été carbonisés. Pour opérer cette descente des lieux, Baz Nan Chabon était accompagnée :

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

• du gang armé Nan Bwadòm – Croix-des-Bossales dirigé par Jimmy Jean
• de la Base Belekou commandée par Iscar Andris.
• du gang armé de Ti Bwa, commandé par Christ-Roi Chéry alias Chrislat,
• de la base de Delmas 6 dirigé par le policier Jimmy Cherizier alias Barbecue,
• de plusieurs policiers proches de la Base Pilate, dirigée par le policier Gregory Antoine, alias Ti Greg.
• du gang armé de la rue St. Martin.

Selon les habitants de La Saline rencontrés dans le cadre de cette enquête, ces individus étaient montés à bord de plusieurs véhicules dont un blindé affecté au service de la Brigade d’opération et d’intervention départementale (BOID) et plusieurs camionnettes de transport public. Des civils armés accompagnaient d’autres individus qui portaient eux-mêmes l’uniforme des agents de la BOID. Arrivés sur les lieux, ils se sont divisés en quatre (4) groupes, ont assiégé la zone dénommée Projet la Saline pour commettre leur forfait.

De plus, les personnes rencontrées dans le cadre de cette enquête ont pointé du doigt certaines autorités à qui elles reprochent d’avoir orchestré les événements survenus à La Saline au cours du mois de novembre 2018. Il s’agit de :

• Fednel Monchery, directeur général du Ministère de l’intérieur et des collectivités territoriales.
• Joseph Pierre Richard Duplan, Délégué départemental de l’Ouest ;
• Gregory Antoine, alias Ti Greg, agent de Police, en détachement avec le délégué départemental de l’Ouest ;
• Jimmy Cherizier, alias Barbecue, agent de de la PNH.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *