Un sénateur de l‘Artibonite soupçonné dans un kidnapping, révèle le RNDDH

Un sénateur de l‘Artibonite soupçonné dans un kidnapping, révèle le RNDDH

Intervenant sur Magic 9, ce mercredi, le directeur exécutif du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH), Pierre Espérance a dénoncé un sénateur qui serait impliqué dans un cas de kidnapping en date du 14 mars 2019.

C’est le gang d’Arnel Joseph qui a été chargé de cet enlèvement, a informé M. Espérance arguant que le forfait a été perpétré non loin du cimetière de Port-au-Prince.

Trois personnes dont deux employés du sénateur en question ont été enlevées et conduites au Village de Dieu dans un premier temps pour ensuite être transférées à l’Artibonite, chez Arnel, où elles ont été séquestrées.

Deux jours plus tard, soit le 16 mars, l’épouse de l’une des victimes a contacté le sénateur Gracia Delva pour solliciter son support en vue de libérer son mari.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Les enquêtes ont révélé que le sénateur a eu des conversations téléphoniques le même jour avec Arnel. Mais il n’a jamais informé les autorités policières et judiciaires à ce sujet.

Les victimes ont dû payer une rançon de 100 milles dollars et 50 milles gourdes pour leur libération.

Pour l’heure, cette affaire est transférée par devant les autorités judiciaires, a fait savoir le défenseur des droits humains qui dit espérer que la justice sera appliquée en toute impartialité et que le sénateur en question répondra de ses actes.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *