Un sit-in pour réclamer justice et sécurité dispersé de force par la police

Un sit-in pour réclamer justice et sécurité dispersé de force par la police

Comme annoncé, ce lundi 29 juin 2020, “Nou p ap domi” a organisé un sit-in devant les locaux du Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique (MJSP) afin de demander que lumière soit faite sur l’assassinat de Nancy Dorléans et Sébastien Petit. À peine qu’une vingtaine de personnes se réunissaient que les agents de police ont déployé leurs forces pour les disperser.

Il est 9h30, des citoyens se rassemblent devant le Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique (MJSP). Ces derniers sont venus protester contre la montée de l’insécurité dans le pays et exiger justice pour Nancy Dorléans et Sébastien Petit, assassinés au cours de la semaine dernière.

“La raison de notre présence (Nou p ap domi) devant le MJSP, c’est pour protester contre les massacres perpétrés durant les mois derniers. Des bandits continuent d’endeuiller les familles sans qu’aucune décision ne soit prise par les autorités étatiques. Nous sommes à bout de souffle et nous ne pouvons plus tolérer cela. Comment accepter la mort d’une fillette de 14 ans par un agent de sécurité sans l’intervention de la police ? Les massacres de Tokyo, de Cité Soleil de La Saline ne peuvent rester impunis, nous voulons et exigeons des réponses “, a déclaré Salvatory Saint Victor, l’un des porte-parole de “Nou p ap domi”.

Quelques minutes plus tard, des policiers du Corps d’intervention et de maintien de l’ordre (CIMO) ont été déployés sur les lieux. Sans hésitation, ces derniers ont lancé plusieurs grenades lacrymogènes sur le groupe de citoyens réunis. Ils ont aussi tenté d’arracher la banderole des mains de manifestants. Pourtant, ces derniers n’opposaient aucune résistance.

“Ils veulent nous faire décamper sans nous expliquer la raison. Si nous sommes venus aujourd’hui devant le Ministère de la Justice, c’est pour demander qu’une enquête soit ouverte pour découvrir l’auteur de l’assassinat de Nancy et Sébastien”, a confié Edlyne Christelle Rémy, la marraine de Nancy Dorléans.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *