Une haïtienne d’origine devient millionnaire à la suite de sa révocation

Une haïtienne d’origine devient millionnaire à la suite de sa révocation

Marie Jean Pierre, âgée de soixante ans, une ancienne plongeuse à l’hôtel Conrad Miami, a été révoquée de cet hôtel, en mars 2016, où elle travaillait depuis plus de dix ans.

Cette chrétienne a été remerciée par son patron après s’être absentée pendant plusieurs dimanche pour des raisons religieuses. Elle s’est vu attribuer un verdict de 21 millions de dollars.

Cette fervente missionnaire née en Haïti, confirme avoir manqué six dimanches de travail pour aller à l’église baptiste Bethel de Miami.

Marie Jean Pierre a informé son employeur, au moment de son embauche, qu’elle ne pouvait pas travailler le dimanche en raison de ses convictions religieuses. “Le dimanche c’est mon jour d’adoration” avait-elle fait savoir à son employeur lors de son entretien.

“J’aime Dieu. Pas de travail le dimanche, parce que le dimanche, j’honore Dieu”, a-t-elle déclaré mercredi dans une interview à NBC 6 Miami.

Son avocat reproche à son ancien patron, alors géré par Hilton, d’avoir violé la loi de 1964 sur les droits civils. Une loi qui protège les travailleurs de toute discrimination fondée sur la race, la religion, le sexe ou l’origine nationale.

Un jury de la cour fédérale s’est prononcé en sa faveur lundi, lui octroyant un montant de 21 millions de dollars de dommages-intérêts, en plus 35 mille dollars d’arriérés de salaire et 500 mille dollars pour douleur émotionnelle et d’angoisse mentale.

4 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

4 Comments

  • Wilfrid J.
    17 janvier 2019, 13:56

    Est-ce que je puis avoir les coordonnees de cet avocat, j’ai un cas a peu pres semblable.

    REPLY
  • FRAIDERIK
    18 janvier 2019, 15:12

    yes!
    Cela fait du bien d’entendre une bonne nouvelle en ce début d’année 2019
    bravo beau combat belle persévérance!

    REPLY
  • Frantz L.
    24 janvier 2019, 09:51

    Mwen kontan ke madam sa a jwen revendikasyon men gen yon bagaye mwen trouve dwol: 1) si li tap travaye la pou plis ke 10 an, poukisa se kounyea sa vin yon pwoblem? Eske yo te kon kite l ale san pwoblem o eske yo pat kon schedule li pou le dimanche men vin chanje sa?; 2) montan an sanble yon jan exagéré. Sanble li te gen yon tres bon avocat!!

    REPLY
  • Similien
    30 juin 2019, 12:39

    Commentaire *

    REPLY