Une rue en face de la Maison Blanche rebaptisée « Black Lives Matter Plaza »

Une rue en face de la Maison Blanche rebaptisée « Black Lives Matter Plaza »

En soutien aux manifestations pour lutter contre le racisme, et la violence des policiers américains envers la communauté noire, la maire de Washington DC, Muriel Bowser a renommé la section de la 16e rue en face de la Maison Blanche, Black Lives Matter Plaza, ce vendredi 5 juin.


Muriel Bowser n’a pas uniquement changé le nom de cette rue par le slogan symbolique #BlackLivesMatters repris par les manifestants indignés par la mort de Georges Floyd, le 25 mai dernier des mains des policiers de Minneapolis. Cette dernière a aussi contacté un collectif d’artistes urbains qui a peint en lettre majuscule le slogan sur l’une des artères, celle de la section de la 16e rue en face de la Maison Blanche.

Consciente des violences gratuites dont sont victimes la communauté noire, la maire démocrate de Washington DC pense que l’activisme des uns et des autres peuvent changer les choses. Sa déclaration qui incite aux rassemblements et à la solidarité en une preuve.

« Notre pouvoir DC, c’est ce que nous sommes en tant que ville. Nous nous présentons, nous nous entendons et nous tenons la main dans les moments difficiles. Comptez les uns sur les autres et sur nous pour faire avancer notre pays. Sur mon engagement à prendre des mesures pour améliorer continuellement les relations entre la police et la communauté. »

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Bowser a ajouté : « Nous le savons : la violence ne résoudra pas la violence. La haine ne chassera pas la haine. Peu importe la question, l’amour est toujours la réponse. »

Notons que le slogan, qui est peint en jaune, fait 200 mètres de long et exprime le soutien de la maire Muriel Bowser à la communauté noire, victime des brimades policières depuis des années.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    6 juin 2020, 23:14

    C’est Symbolique! Si toutefois, il est question de Rascisme Institutionnel, il faut Necessairement passer par des changements en Profondeur au niveau des Lois. Les parlementaires doivent s’attaler a’ la tache… Sinon, ces genres de cas continueront comme la plus belle. Ce n’est pas le fruit du hasard, en si peu de temps ces citoyens.nes sont absent.e.s: Sandra Bland, Philandro Castile, Travon Martin, Tamir Rice (12 ans), Ahmaud Arbery… et George Floyd. Il y a du Bon Boulot. Attendons et voir.

    L’Observatoire

    REPLY