USA-TPS : Plus de 40 000 immigrants haïtiens menacés de déportation

USA-TPS : Plus de 40 000 immigrants haïtiens menacés de déportation

Le président américain, Donald Trump, a bénéficié de l’accord d’une cour d’appel pour mettre fin au TPS concernant environ 400 000 immigrants dont des haïtien

Dans une ordonnance à deux contre un, un panel de trois juges de la 9th U.S. Circuit Court of Appeals basée en Californie, a annulé une décision d’un tribunal – Lower Court – qui avait bloqué la décision de M. Trump de « supprimer progressivement le statut de protection temporaire (TPS) pour les personnes originaires du Salvador, d’Haïti, du Nicaragua et du Soudan. Au total, ils sont 400 000 immigrants à être concernés.

Advertisement

Cette décision signifie que des ressortissants de pays comme El Salvador ou Haïti qui ont obtenu un statut de protection temporaire après avoir fui une catastrophe naturelle et la guerre peuvent être forcés de rentrer chez eux.

Désormais, le tribunal statue que le Département de la sécurité intérieure dispose d’un pouvoir discrétionnaire complet et non révisable quant à l’opportunité de prendre en compte les événements intervenus dans la prise d’une décision TPS », a rapporté la presse américaine.

L’administration Trump a toujours fait valoir que les conditions d’urgence qui existaient lorsque les gens ont été invités à venir aux États-Unis – tremblements de terre, ouragans, guerre civile – s’étaient produites il y a longtemps. Et, que ces gens n’avaient plus besoin de refuge.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *