Éditorial :Vaincue, l’opposition prêche le retour des élèves en salle de classe

Éditorial :Vaincue, l’opposition prêche le retour des élèves en salle de classe

Après l’aveu public de Réginald Boulos : « Pays lock » n’est pas la solution », c’est maintenant au tour de Me André Michel de reconnaître, au figuré bien entendu, la défaite cuisante de l’opposition face au Pouvoir en place dont elle réclame, à cor et à cri, le départ anticipé.

Au grand dam de tout le monde, l’autoproclamé avocat du peuple a fait, récemment, un plaidoyer pour la reprise effective des activités solaires, en 2020.

Effrontément, Me Michel a accusé le président de la République, Jovenel Moïse, d’avoir été à la base du blocage de l’école.

Ce brusque revirement de l’opposition se justifie par la multiplication de ses échecs dans la lutte malsaine et démesurée pour le pouvoir.

Sans grande imagination, les opposants-perdants ont changé de stratégie. La lutte sera nocture, désormais. Les manifestations, avec ou sans recettes, se feront à six heures du soir pour se terminer à x du matin. Voilà une annonce qui décroche l’hilarité.

Cela se voit comme le nez au visage, la bataille anti-pouvoir est à son crépuscule. Les opposants, frappés d’hybris destructeur, sont à l’article d’une mort politique qui ne peut être que bénéfique pour le pays.

Tiens tiens! Ne sommes-nous pas à l’heure de la cohabitation politique?

On pourrait aussi gager que la palinodie des politiciens de l’opposition est symptomatique de leur désir de cohabiter avec l’administration Moïse.

En somme, quel est le choix à faire? Les temps sont durs pour tout le monde.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    4 janvier 2020, 15:00

    Le vote d’Haiti contre le Venezuela a été d’un grand secours pour le président Jovenel Moise. Avec les gants du “Core Group,” Jovenel Moise a mis K.O ses adversaires. C’est dommage, comme ces derniers, Jovenel Moise n’avait pas d’équipe et de Plan, en vue de bien négocier le vote contre le Venezuela. Dis donc, le vote ne peut pas se résumer à garder le pouvoir sans trouver de GROS SOUS en vue d’améliorer les conditions de vie des “analfabèt pa bèt,” des “tèt kodèn” et de sortir le pays dans la voie du “Shithole.” Vèkèlè. Comme ses adversaires, JoMo et ses associés n’ont pas été à la bonne école. Se Piyay la ki mennen yo la a.

    Comme un temoin historique, ça fait 34 ans, le Système continue de GOBER tous les politiciens. De Namphy en passant par JB ARISTIDE pour aboutir à Jovenel Moise, le Système a été sans pitié. Il a permis à tout un chacun de réussir Sans La Population. Le Constat est Saisissant.

    REPLY