Venezuela-Coronavirus: Nicolas Maduro et Juan Guaido s’entendent sur la gestion de l’épidémie

Venezuela-Coronavirus: Nicolas Maduro   et Juan Guaido s’entendent sur la gestion de l’épidémie

Au Venezuela, face à la dangerosité de la maladie de Coronavirus, le chef du gouvernement Nicolas Maduro et le leader de l’opposition Juan Guaido enterrent la hache de guerre et signent un accord pour lutter contre la propagation de la Covid-19 dans le pays.

En effet, ce lundi 1er juin, des représentants des deux parties et un représentant de l’OPS ont signé un accord pour chercher ensemble des fonds destinés à lutter contre la Covid-19 au Venezuela.

Selon ce qu’à révéler ce document, lu ce mardi 2 juin, à la télévision officielle par le ministre de la Communication Jorge Rodiguez, c’est avec l’assistance de l’Organisation panaméricaine de la Santé (OPS) que l’exécution de ce projet est prévue.

« Les deux parties proposent de travailler de manière coordonnée, en coordination et avec le soutien de l’OPS, à la recherche de ressources financières qui contribueraient au renforcement des capacités de réaction du pays face à la pandémie de Coronavirus ».

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Une porte-parole de l’organisation, lors de la confirmation sur l’existence de cet accord à AFP, a indiqué que : « L’OPS est en train de prendre des mesures pour soutenir sa mise en œuvre ».

Des organisations internationaux se chargeront des fonds

Si le document lu par le ministre de la Communication Jorge Rodiguez a révélé peu de détails sur ce qui a été décidé, un communiqué de presse de l’équipe de M. Guaido donne plus d’informations.

L’OPS recevra « des fonds approuvés pour l’aide humanitaire », et l’accord permettra de verser des fonds pour le traitement de la pandémie « dans les mains d’organismes internationaux » et non du gouvernement de M. Maduro, déclare ce communiqué.

Notons que le Venezuela a enregistré officiellement 1 819 contaminations au Covid-19 et 18 décès. Pour des organismes internationaux, ces chiffres ne confirment pas la réalité et que plus de personnes sont atteintes par la maladie.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *