Vers la réduction de la détention préventive prolongée

Vers la réduction de la détention préventive prolongée

Ce jeudi 20 novembre, le ministre de la justice et de la sécurité publique a organisé la 5ème et dernière journée de travail autour de la vulgarisation de la loi sur l’assistance légale, publiée le vendredi 26 octobre dernier, dans une édition spéciale du journal officiel Le Moniteur.

Cette activité s’est déroulée en présence de plusieurs acteurs du système judiciaire, des cadres du MINUJUSTH entre autres.

Cette loi votée dans les deux branches du Parlement crée le Conseil National d’Assistance Légale, une structure autonome placée sous la tutelle du ministère de la justice et de la sécurité publique, qui a pour mission de fournir une assistance gratuite aux personnes vulnérables du pays à travers les Bureaux d’Assistance Légaux(BAL), placés dans les différents cours d’appel du pays.

Le ministre de la justice et de la sécurité publique, Jean Roudy Aly, s’est engagé à faire respecter cette loi qui, selon lui, permettra de réduire la détention préventive prolongée et la surpopulation carcérale soutenant que l’incapacité de certaines personnes de se payer un avocat est l’un des facteurs à la base de ce problèmes.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

 »Nous voulons concrétiser l’accès à la justice pour tous », souhaite-il.

 »En effet, tout le monde doit avoir accès à la justice », a corroboré Robin Diallo, la chargée de mission adjointe de l’ambassade des Etats-Unis.

 »Dans un pays où 80% de la population vivent en dessous du seuil de pauvreté, où le taux de détention préventive prolongée atteint 75% au niveau national, il est impératif que l’Etat offre à ces citoyens un service gratuit d’assistance légale », justifie-t-elle.

 »Une loi sans application ne vaut rien », sensibilise la représentante des États-Unis en Haïti qui, à ce propos, a réclamé de l’État haïtien un support financier pour le Conseil National d’Assistance légale afin qu’il puisse remplir sa mission.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *