VIH/SIDA : environ 12 mille séropositifs abandonnent leurs traitements

VIH/SIDA : environ 12 mille séropositifs abandonnent leurs traitements

Environ 12 mille patients séropositifs ne se rendent plus dans les centres Geskio pour continuer de recevoir leurs traitements contre le VIH/SIDA. Une situation qui inquiète les responsables de ces centres de dépistage et de prise en charge.

Le responsable des centres Geskio, le docteur Patrice Joseph, invite les patients infectés par le VIH à ne pas négliger cette maladie qui, dit-il, est rusée et opportuniste. Un malade qui ne prend plus ses médicaments peut propager la maladie facilement.

Le docteur Joseph dit constater depuis octobre 2018 que les patients séropositifs abandonnent de plus en plus leurs traitements antirétroviraux. Il a fait remarquer aux séropositifs que l’infection pose de graves risques à la sante et que la maladie du SIDA peut éventuellement être fatale pour les personnes infectées qui refusent de prendre leurs traitements.

Les responsables des Geskio de concert avec ses partenaires internationaux entendent mettre en place un mécanisme visant à sensibiliser les patients sur la nécessité de continuer à se faire soigner. “Une personne infectée peut vivre une vie longue et saine, si elle se conforme au traitement antirétrovial (TAR) pour la suppression de la réplication du virus”, a-t-il fait savoir.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

”Les médicaments sont gratuits dans tous les centres Geskio, nous voulons non seulement éviter la propagation de la maladie mais encourager l’effort fait en Haïti par tous les acteurs pour réduire la prévalence du Sida », a souligné le docteur Joseph.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • nadmimo
    9 septembre 2019, 10:11

    Ils ont comprit de qu’elle fumisterie relève l’histoire du VIH, les gens se réveillent il était temps.

    Tests non spécifiques

    SIDA = séropositif
    Lymphocytopénie à CD4 idiopatique = séronégatif

    Meme syndrome deux noms différents

    Le découvreur du VIH Pr Luc Montagnier lui mème indique depuis de nombreuses années que ce virus est inoffensif.

    L’industrie du SIDA rapporte des milliards d’argent publique pour un virus qui depuis le départ n’a montré aucune preuve de sa responsabilité dans le syndrome de l’immunodéficience un canulars scientifique qui a coûté de nombreuses vie et qui encore aujourd’hui flingue la santé de nombreuses personnes qui s’y laisse prendre. La mauvaise science et la politique sont responsables de ce massacre.

    REPLY