Viol collectif des étudiantes: les victimes sont invitées à porter plainte

Viol collectif des étudiantes: les victimes sont invitées à porter plainte

22 cas de viol ont été enregistrés dans le pays au cours de la période allant du mois de mars à aujourd’hui.

Le porte-parole adjoint de la Police Nationale , Garry Desrosiers, durant une rencontre avec la presse, ce mardi 28 mai, a invité les victimes à porter plainte.

Le viol semble devenir un « effet de mode dans le pays », se plaint l’inspecteur Garry Desrosiers qui promet que la PNH prendra des dispositions nécéssaires pour contrer cette pratique.

Par ailleurs, il a fait savoir qu’une délégation de l’Unité de Lutte Contre les Crimes Sexuels (ULCS) a visité 4 Universités du pays notamment Quisqueya et l’Université de Port-au-Prince pour receuillir des informations concernant les agressions qu’ont subies des étudiantes de ces deux institutions.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Une démarche qui s’était révélée vaine. Garry Desrosiers a invité les victimes à porter plainte dans le but de permettre à la police de mettre la main au collet des coupables.

« Ne pas dénoncer les bourreaux, c’est leur donne l’opportunité de récidiver », sensibilise-t-il.

Garry Desrosiers promet que la police prendra toutes les dispositions nécéssaires pour accompagner les victimes tout en protégeant leur personnalité et identité.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *