Violences policières aux Etats-Unis : la NBA à l’arrêt, fin de saison menacée

Violences policières aux Etats-Unis : la NBA à l’arrêt, fin de saison menacée

Trois mois après la mort tragique de Georges Floyd, une autre bavure policière grave a suscité des mouvements de protestation aux États-Unis. La National Basket Association (NBA) est à l’arret après le boycott des joueurs de Milwaukee Bucks qui devaient disputer un match, mercredi.

Déja perturbée par la pandémie de Covid-19, la saison 2019-2020 de la NBA risque de ne pas terminer à cause des violences policières dont a été l’objet l’afro-américain Jacob Blake. Ce dernier avait reçu 7 projectiles d’un policier blanc dans le dos, à Kenosha, dans le Wisconsin, dimanche dernier, en présence de ses enfants.

« Nous soutenons entièrement nos joueurs et la décision qu’ils ont pris. Bien que nous n’étions pas au courant à l’avance, nous aurions été entièrement d’accord avec eux. Le seul moyen de provoquer un changement est de mettre en lumière les injustices raciales qui ont lieu devant nous. Nos joueurs l’ont fait et nous continuerons à être à leurs côtés et à demander responsabilité et changement », ont communiqué les propriétaires des Milwaukee Bucks, rapporté par RFI.

Au moins trois matchs, prévus mercredi, ont été reportés. Selon plusieurs médias américains, les Lakers auraient même voté pour l’annulation de la saison afin d’impacter la société américaine et d’attirer l’attention sur les violences contre les Noirs.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

La police américaine a déjà tué 751 personnes au cours des 235 premiers jours de 2020, daprès une étude réalisée par « Mapping Police Violence ». Et depuis la mort de Georges Floyd, elle n’a pas fait de victime pendant seulement trois jours, selon l’activiste Samuel Sinyangwe, co-fondateur de « Mapping Police Violence ».

Haïti 24 avec RFI et Nouvel Obs

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *