Violente charge de Donald Trump contre l’OMS, l’ONU la défend

Violente charge de Donald Trump contre l’OMS, l’ONU la défend

(Washington) Le président américain Donald Trump s’en est pris mardi avec virulence à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’accusant d’être trop proche de la Chine et de mal gérer la pandémie du coronavirus, des critiques rejetées aussitôt par l’ONU.
Publié le 7 avril 2020

« L’OMS s’est vraiment plantée », a tweeté le président de la première puissance mondiale au moment où les États-Unis ont dépassé la barre des 11 000 morts liés à la COVID-19.
« Étrangement, ils sont largement financés par les États-Unis et pourtant très centrés sur la Chine. Nous allons nous pencher avec attention sur le dossier », a-t-il ajouté.
« Heureusement, j’ai rejeté leurs conseils initiaux de laisser nos frontières avec la Chine ouvertes. Pourquoi nous ont-ils donné une recommandation aussi erronée ? », a-t-il conclu.
Lors de son point-presse quotidien, le porte-parole de l’ONU, Stéphane Dujarric, a rejeté mardi les critiques du président américain contre son agence spécialisée dans la santé, sans parler toutefois de ses liens avec la Chine.
« Pour le secrétaire général (Antonio Guterres), il est clair que l’OMS sous la direction du docteur Tedros Adhanom a fait un énorme travail sur la COVID-19 en soutenant des pays avec l’acheminement de millions d’équipements médicaux et avec de la formation », a-t-il dit.
« L’OMS a montré la force du système de santé international », a aussi jugé le porte-parole, en rappelant « l’énorme travail » réalisé dans le combat contre Ebola en République démocratique du Congo et les pays voisins, sous la direction de Tedros Adhanom et « en mettant ses équipes en première ligne ».
Les États-Unis sont le pays du monde qui compte, de très loin, le plus grand nombre de cas officiellement déclarés de COVID-19.
Le nombre de décès causés par la maladie dans le pays augmente depuis plusieurs jours de plus de 1000 morts quotidiennement, se rapprochant ainsi peu à peu des macabres records de l’Italie et de l’Espagne.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Un

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *