X

X


Yves André Joseph révoqué pour insubordination et abandon de poste

Yves André Joseph révoqué pour insubordination et abandon de poste
Yves André Joseph révoqué pour insubordination et abandon de poste

Yves André Joseph a été promu chef de service des archives à l’École de la magistrature (EMA) en novembre 2017 par le ministre de la justice Heidi Fortuné après la vague de grèves qui a bouleversé le fonctionnement des tribunaux au cours de cette même année, notamment le mouvement de grève des greffiers.

Dans une lettre adressée à l’un des fers de lance de la grève des greffiers, Yves André Joseph, le ministre de la justice à décidé de mettre fin à son poste de chef de service des archives à l’École de la magistrature pour insubordination et abandon de poste.

Un poste qu’il avait toutefois refusé d’occuper.

Cette lettre approuvée par le premier ministre Jack Guy Lanfontant est effective dès sa réception.

Pendant que le principal protagoniste de la grève a été promu chef de service des archives à l’EMA), Yves André Joseph se considérait toujours comme étant un greffier.

Pour justifier sa position, il avait toujours évoqué le fait que son nom ne figure pas dans le registre de l’EMA.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply