18 mai: Jovenel Moïse évoque l’organisation des élections

18 mai: Jovenel Moïse évoque l’organisation des élections

Dans une adresse à la nation au palais national, ce lundi 18 mai, à l’occasion de la commémoration des 217 ans du drapeau national, le président de la République, Jovenel Moïse, a annoncé qu’il prendra des mesures pour organiser les prochaines élections dans le pays. Il a invité ses opposants à aller aux urnes pour prendre le pouvoir.

Des démarches sont en cours pour la réalisation des joutes électorales, a laissé entendre le garant de la bonne marche des institutions qui informe que son cabinet a déjà écrit au conseil électoral provisoire en ce sens. Cependant, Jovenel Moïse n’a pas donné plus de détails sur le contenu de cette correspondance acheminée au CEP.

Au passage, le locataire du palais national a encouragé ses détracteurs à prendre le chemin des élections pour accéder au pouvoir.

Jovenel Moïse a souligné avoir passé 3 ans, 3 mois, 11 jours au pouvoir comme pour répondre à ses opposants qui réclament sa démission ou son départ le 7 février 2021, considérant que son mandat a commencé en 2016.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Jovenel Moïse, qui n’a jamais cessé de dénoncer un petit groupe qui maintient le pays en otage, exhorte les prochains élus à ne pas se plier à ses exigences, soulignant que ce clan empêche aux parlementaires de voter des lois qui seraient favorables à la population haïtienne.

Ce petit groupe a empêché le vote des 150 millions d’accord-prêt entre Haïti et Taïwan pour renforcer le réseau électrique du pays, a encore dénoncé le président. « Ce petit groupe est très cynique, il se fait passer pour des défenseurs de la population alors qu’il pille le pays », a dit Jovenel Moïse qui dit vouloir mettre l’État au service de la nation.

Ce petit groupe a transformé l’État en un État prédateur, a insisté Jovenel Moïse qui invite le peuple haïtien à identifier ses vrais ennemis.

2 comments

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

2 Comments

  • Antoine Langomier
    18 mai 2020, 21:32

    Comme tous les president de l’apres 1986 (‘a’ l’exception du Docte Leslie Francois Manigat), le president Jovenel Moise n’etait pas a’ la hauteur des taches historiques. Il voulait agir a’ l’instar de PREVAL I. Se Piyayyyyyyy!

    Le Systeme avait mis le president Jovenel Moise dans sa bouche, ti glot. Dans un certain sens, "pays lock" a fait du bien pour Jovenel Moise. Li Menye’ Sekwe Ko’ l.

    L’Observatoire

    REPLY