8 mars : Ariel Henry s’engage au relèvement social et économique des femmes

8 mars : Ariel Henry s’engage au relèvement social et économique des femmes

Le Premier ministre Ariel Henry a profité de la journée internationale des droits de la Femme pour saluer les efforts des Haïtiennes dans toutes les sphères d’activité. Le chef du gouvernement croit que le relèvement de cette catégorie sociale est nécessaire.

Célébrée le 8 mars de chaque année, la journée internationale des droits de la Femme de 2022 se déroule autour du thème : « L’égalité aujourd’hui pour un avenir durable ». Pour l’occasion, le chef de la Primature a tenu des propos élogieux à l’égard des femmes haïtiennes, tout en reconnaissant que celles-ci ressentent les impacts négatifs de la crise actuelle.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Cette journée est l’occasion de se poser des questions par rapport à la situation particulière des femmes dans notre pays, dans ce contexte de crise et voir comment nous pouvons accélérer la mise en œuvre de la politique nationale égalité Homme/Femme qui aborde déjà la perspective de durabilité sociale, économique, institutionnelle et environnementale », a dit le chef du gouvernement dans son discours de circonstance.

« J’exhorte le ministère à la Condition Féminine et aux Droits des Femmes de faire avancer le processus d’intégration de la dimension genre dans le milieu. Il faut des actions concrètes, visant le relèvement politique, social et économique des femmes dans tous les secteurs d’activité, en vue d’adresser les objectifs de développement durable. Nous ne devons pas céder un pouce du terrain conquis depuis des décennies », exige le chef du gouvernement.

De plus en plus de voix se joignent pour prendre des initiatives contre les inégalités socioculturelles, économiques et politiques qui rendent les femmes et les filles plus vulnérables, a souligné M. Henry. Pour lui, l’équité de genres et les droits des femmes sont fondamentaux pour orienter la société planétaire sur la voie du progrès, de la paix, de la sécurité, des droits de l’homme et du développement durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *