Accord politique : Ariel Henry propose un exécutif monocéphal, un nouveau CEP

Accord politique : Ariel Henry propose un exécutif monocéphal, un nouveau CEP

Alors que les discussions se poursuivent en vue d’aboutir à un accord politique sur la gestion du pays après la mort de Jovenel Moïse, le Premier ministre Ariel Henry veut rester comme unique chef de l’éxécutif jusqu’à la tenue des élections.

Selon le document de l’accord politique proposé par le chef du gouvernement, il est possible d’opérer des changements au sein du gouvernement en place afin de le rendre « plus inclusif et consensuel ».

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Le pouvoir exécutif est autorisé à prendre les décrets ayant force de loi, nécessaires au bon fonctionnement de l’État. Il est habilité à faire les nominations qu’il juge opportunes pour garantir la bonne marche des institutions », lit-on dans cette proposition gouvernementale.

Dans cette proposition d’accord politique, la composition du CEP sera revue. Les partis politiques et la société civile auront à se prononcer sur les secteurs devant désigner leurs représentants au sein de l’institution électorale.

« Le Premier ministre et son gouvernement devront tout mettre en œuvre pour que des élections transparentes, libres et non partisanes aient lieu dans les meilleurs délais », a ajouté le document dans lequel l’enquête sur l’assassinat de l’ex-président Jovenel Moïse n’est pas mentionnée.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *