Accord politique : Joseph Lambert désapprouve le comportement des militants à l’hotel Montana

Accord politique : Joseph Lambert désapprouve le comportement des militants à l’hotel Montana

Le président du Sénat, Joseph Lambert, a, dans une note, pris ses distances par rapport au comportement de certains militants qui ont semé la pagaille au cours de la cérémonie de signature de l’accord proposé par la société civile.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

«J’apporte un démenti formel et catégorique à toute implication à la conception ou à l’exécution des actes de vandalisme ayant troublé cette rencontre», a écrit l’élu du Sud-Est dans cette note parue ce lundi 30 août 2021.

«Tout le monde sait que je ne professe ni ne pratique ce genre d’obstruction brutale à l’expression de l’opinion contraire», rappelle Joseph Lambert, qui dit condamner toute forme de violence en régime démocratique.

Rappelons que plusieurs structures politiques notamment le PHTK, parti au pouvoir, avait paraphé un accord de proposition de sortie de crise dans lequel le président du Sénat a été choisi comme président provisoire avec, entre autres, la charge d’organiser les prochaines élections dans un délai maximum de 18 mois.

2 comments

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

2 Comments

  • Antoine Langomier
    31 août 2021, 00:38

    Se menm Salopri yo tout dokiman istorik yo makonnen…

    L’animal politique est en train de mentir Effrontement. Si toutefois, il condamne, "toute forme de violence en regime democratique," ou’ etait-il lors du virage sanguinaire de son pouvoir? La mort dans l’ame, bon travese Gregory Saint-Hilaire, Evelyne Sincere, Diego Charles, Antoinette Duclair…ak Monferrier Dorval. La liste est longue.

    Je suis en Faveur des elections. Si les "militants" veulent voir leur poulain au Palais National, ils doivent se preparer a’ voter au moment opportun.

    On dirait des "militants" du temps d’un certain Rene Civil, "JPP." Le faux messie JB Aristide a reussi sans les "militants" de Rene Civil. L’ "Emergence Patriote" de Rene Civil supporte aussi l’animal politique. Un Alfred Micanor garde un profil bas. Privert 1, c’est du passe’.

    Comme les autres, l’animal politique reve je kle d’acceder au Palais National en vue de satisfaire son Ego. Un Privert 2 en dehors des yeux de la population n’est plus de mise.

    Plus d’un mois apres l’assassinat du president Jovenel, les ingredients ne peuvent pas s’entendre. D’ou’ la necessite’ de jeter un d’oeil en arriere, les ingredients du PHTK n’etaient pas a’ la hauteur. Ils n’ont pas pu reussir la’ ou’ les marasa Aristide/Preval et allie’s avaient echoue’.

    Ala desalmanaza, PHTK 1 mene a’ la TRANSITION. PHTK 2 mene TRANSITION. Repetition Tautologique.

    Obsevatwa Zafe Ayisyen ak Lotbodlo

    REPLY