Administration publique-Corruption : Magalie Habitant et Marjorie Alexandre Brunache condamnées par la CSCCA

Administration publique-Corruption : Magalie Habitant et Marjorie Alexandre Brunache condamnées par la CSCCA

La Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux administratif (CSC/CA) a mis en circulation les résultats des rapports d’audit sur la gestion de Marjorie Alexandre Brunache, Ministre Conseiller à l’Ambassade d’Haïti à Washington et Responsble du Consulat Général d’Haïti à Boston du 1er décembre 2012 au 21 Février 2015 et du 1er mai 2016 au 16 juin 2017, et de Magalie Habitant, ancienne Directrice du Service Métropolitain de Collecte de Résidus Solides (SMCRS) pour la période allant d’avril 2017 à septembre 2017.

D’après ces rapports, ces dernières ont détourné des fonds du Trésor public. Aussi, la CSCCA a exigé la restitution de ces fonds.

En ce qui concerne le dossier de Marjorie Alexandre Brunache, ancien consul d’Haïti à Boston, des irrégularités ont été révélées au cours de sa gestion du consulat d’Haïti à Boston pendant la période allant du 1er décembre 2012 au 21 Février 2015 et du 1er mai 2016 au 16 juin 2017. De ce fait, la CSCCA a condamné l’épouse de l’ex-ministre de la Justice, Michel Brunache et fille de l’ancien président Boniface Alexandre, à restituer la somme de quinze mille neuf cent quarante dollars américains au Trésor public. Ainsi, la CSCCA a ordonné le maintien de l’hypothèque légale dont sont grevés ses biens meubles et immeubles au profit de l’État haïtien jusqu’à l’apurement de son compte de gestion.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Pour l’époux de Marjorie Alexandre Brunache qui est également ancien ministre de la Justice, Michel Brunache, l’ébruitement du dossier sur les réseaux sociaux est un scandale surtout que l’intéressée n’a pas du tout été contactée.

« Cette composition de la Cour des comptes vient de démontrer une fois de plus sa partialité. Un arrêt non encore signifié à l’intéressée se retrouve sur tous les réseaux sociaux ; ce qui constitue une violation flagrante des règles en la matière », écrit Michel Brunache sur son compte Twitter officiel.

L’ancienne Directrice générale du SMCRS a également été condamnée

Ce n’est pas uniquement le dossier de Marjorie Alexandre Brunache qui fait la une des réseaux sociaux, ce jeudi 29 juillet 2021. Le rapport concernant l’audit sur la gestion de Magalie Habitant, ancienne Directrice du Service Métropolitain de Collecte de Résidus Solides (SMCRS) pour la période allant d’avril 2017 à septembre 2017, a aussi été révélé. Selon ledit rapport, des zones d’ombres ont été relevées sur certaines dépenses clés sur lesquelles Mme Habitant ainsi que d’autres cadres du SMCRS n’ont pas pu éclairer à l’audience du 6 mai 2021. Plusieurs lois ont été violées notamment des articles 3, 4, 5 du Décret du 3 mars 1981 portant création du SMCRS, des articles 97, 98, 102 et 103 de la Loi du 4 mai 2016 sur l’élaboration et l’exécution des lois de finances, des articles 44 et 46 de la Loi de finances 2016-2017, des articles 21, 25 et 26 de l’Arrêté du 16 février 2005 sur la comptabilité publique, des dispositions du Décret du 7 septembre 1950 sur le contrôle des biens du gouvernement.

À cet effet, le CSCCA a condamné Mme Habitant ainsi que plusieurs cadres du SMCRS à restituer une forte somme d’argent au Trésor public soit trente-huit millions huit cent soixante-dix-neuf mille sept cent soixante-seize gourdes et soixante-onze centimes (38,879,776,71Gdes). Toujours selon le CSCCA, douze millions de gourdes et 00/100 (11,259,000.00Gdes) à titre de rémunération de contrats douteux passés et exécutés en dehors de la loi et pour lesquelles aucune justification comptable n’a pu être donnée ; onze millions deux cent cinquante-neuf mille gourdes et 00//100 (11,259,000.00Gdes) à titre de rémunération de contrats douteux passés et exécutés en dehors de la loi et seize millions six cent vingt mille sept cent soixante-seize gorudes et soixante et onze centimes (16,620,776,71Gdes) incorrectement justifiées affectées à l’achat de pièces détachées et autres accessoires.

Outre l’ancienne directrice du SMCRS, Magalie Habitant, voici certains cadres du SMCRS qui se révèlent être concernés par cette condamnation, il s’agit de M. Ralph René, le directeur administratif ; M. Rosemond Jolicoeur, le comptable en chef ; M. Jocelyn Borgella, le coordonnateur de projet ainsi que le comptable public M. Guy Lafleur.

Ces derniers sont également frappés par les mêmes restrictions que la fille de l’ancien président Boniface Alexandre, Marjorie Alexandre Brunache. En plus de la vérification des transactions du SMCRS portant sur la conformité des dépenses en carburant et lubrifiant pour la période allant d’avril à septembre 2017, la CSCCA a ordonné la poursuite de l’audit du SMCRS pour la période restante de la gestion de Mme Habitant soit du 1er octobre 2017 au 25 septembre 2018 et le maintien de l’hypothèque légale dont sont grevés ses biens meubles et immeubles.

1 comment

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    30 juillet 2021, 16:31

    Nan yon peyi Nan Lib kote 99% "moun" ki nan "pouvwa jidisye" se Fatra ki paka fe fimye, se pou yo Sonnen rapo yo sou pwezime dwet long Magalie Habitant ak Marjorie Alexandre Brunache sou Reso Sosyal menm plis pase 100,000 fwa pou sosyete moribonn nan ka konnen yo.

    Karyeris/phtkis Michel Brunache fe komsi li pa konprann nan peyi ki pa Dirije ak Gouvene depi 7 fevriye 1986 rive 30 jiye 2021, kijan pou sa te ye? Michel Brunache kise yon benefisye privilejye sistem nan ak tout ras li yo te vle pou se not "bonne conduite" pou madanm nan li te genyen selman. Mwen konprann, Michel Brunache te vle pou madanm li te benefisye yon Decharge Ecoles des Fans nan CSCCA tankou jan patwon l defen Jovenel Moise te fe l pou pwezime dilapidate lajan Leta, soti 1991 rive 2017.

    Inosan Jovenel ki patka Moise mouri pou twou je l. Entatad Boniface Alexandre ak lot 4 grenn senk ki te nan fe Kob nan pwodui Salopri Dokiman pou referandom ilegal ak antikonstitisyonal pap menm ede pitit Jovenel yo ak Martine Moise pote Dey. Alewe Michel Brunache pat menm sezi pou Jovenel Moise ki mouri sitou si l konnen se Rat Kay ki manje l.

    Sou Jovenel Moise, jounalis ratyefe yo pat fouti jwenn met Brunache pou komante Aktyalite, pa gen dout, misye t ap bwe Kob li nan djob konsiltan nan peyi "Shithole." Karyeris Michel Brunache jwenn yon bon okasyon pou l pale pou l fe we l pou l Resikle tet li nan peyi pep San Memwa ak sosyete sivil orabe.

    Moso moun nan CSCCA jwenn yon bon okasyon pou mete rapo yo deyo. Si yo te konn fe djob yo San Patipri li kle Apredye Jovenel Moise pa tap fouti fe tantativ demantibile enstitisyon an. Sa m di la a Valab pou tout lot enstitisyon yo soti nan UCREF rive nan ULCC. Pa gen okenn enstitisyon ki FEB. Se Fatra ki paka fe fimye yo rele moun ki fe yo feb.

    Pa okipe okenn jounalis kap pale sou enstitisyon yo ki Feb. Se move enfomasyon l ap bannou pa Inyorans li oswa li pa vle atake sistem rasis ak antinasyonal la tout bon tankou defen Jovenel Moise. Se pa lanmo Jovenel Moise ki pwal fe enstitisyon yo vin fo’. Se twop fatra moun ki paka fe fimye nan 3 pouvwa yo ki fe enstitisyon yo feb ak mete sou sosyete sivil orabe ki pa egziste le se Volo’ pa yo k ap dirije.

    Se yon logik nan kad sistem nan Jovenel Moise pat benefisye tretman tipaskout Rene Preval (li te mete yon zo nan bouch tout moun) ak pwezime asasen Privert (Bellerive, Valet, Esperance, Volcy…ak Barbier te fe yon sel). Men benefisye Jovenel Moise pa bezwen pa bezwen ap vin di femen barye apre "Rat kay fin manje pay kay." Nan fe Zaf fok jovenelis yo te konnen fok yo gade nan Zafe Pouvwa nan kelkeswa peyi a Pa Janm Gen Jwe.

    Nan dat 6 janvye 2021 nan peyi Etazini, Jovenel Moise ak tout jovenelis yo sanble pat byen aprann leson yo. Nan goumen pou pouvwa, anpil fwa se "La Fin qui justifie les Moyens." Men Zefeyis 6 janvye yo pa gen "Gain de Cause." Enstitisyon yo gen Moun ak Patriyot ladan yo, jodi a se Biden ki sou pouvwa. Zefeyis yo gen kod lajistis tet yo. E gen komisyon ki mete sou pye pou debouche sou bon jan Mezi ak Lwa pou Anpeche radiyes pemet konsa pa repete nan peyi Abraham Lincoln la.

    Olye Jovenelis nan lib yo mare pwen pou yo jwenn Jistis pou lide yo, men se de "Massacre Mediatique" y ap pale. Sa vle di Kabrit fin pase, epi se kounye a y ap di femen barye. Se piyay, vin pran piyay. Jovenel Moise pa konprann Anyen nan Anyen, li fout mouri pou twou je l !!!

    Obsevatwa Zafe Ayisyen ak Lotbodlo

    REPLY