Affaire Eglise Episcopale d’Haïti : Lovenie Louis Jean arrêtée

Affaire Eglise Episcopale d’Haïti : Lovenie Louis Jean arrêtée

Les autorités policières poursuivent l’enquête sur les armes retrouvées à l’intérieur des conteneurs destinés à l’église Épiscopale d’Haïti. Un autre suspect a été arrêté, jeudi 21 juillet, par le BLTS/ DCPJ sur la route de l’aéroport.

Il s’agit de Lovenie Jean Louis qui était activement recherchée par la DCPJ pour son implication présumée dans cette affaire, a indiqué un communiqué de la police nationale d’Haïti.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

L’institution n’a pas précisé le degré de son engagement dans cette affaire qui a agité la société, provoquant de nombreux questionnement autour des activités de l’église, mais surtout sur les franchises accordées à des institutions privées et ecclésiastiques.

Dans le cadre de cette affaire, au moins deux personnes ont été interpellées. La commissionnaire Gina J.L Rolls, qui a avoué avoir fait des démarches pour la sortie des conteneurs de l’APN sans inspections des agents douaniers, a été arrêtée le lendemain des premières fouilles.

Par ailleurs, les dignitaires de l’Eglise Episcopale d’Haïti continuent de nier l’implication de l’institution ecclésiastique dans cette affaire. Cependant, des documents ont clairement indiqué que les colis étaient destinés à l’institution. Ce qui a été également confirmé par le commissaire du gouvernement, Jacques Lafontant.

Il faut également souligner que des personnes ayant travaillé par le passé pour l’administration de l’Eglise Épiscopale d’Haïti sont impliquées jusqu’au cou dans ce dossier, au point que le commissaire du gouvernement a ordonné leurs poursuites mêmes au niveau international.

Un zimbabwéen dénommé Vundla Sikhumbuzo, employé de l’institution ecclésiastique, est activement recherché par la police nationale d’Haïti. Un notice rouge d’Interpol a été lancé à son encontre. D’autres personnes font également l’objet de poursuites.

Les autorités policières ont présenté un bilan partiel dans le cadre de ce dossier. 22 armes à feu dont 19 fusils d’assaut, 140 chargeurs d’armes de différents calibres et plus de 14 mille 600 cartouches ont été découverts la semaine écoulée dans des containers lors d’une vérification conjointement menée par la Police, l’Administration Générale des Douanes et le Parquet de Port-au-Prince. 50 mille billets de dollars contrefaits ont été également confisqués lors de ces fouilles.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    24 juillet 2022, 14:39

    Gade figi 2 Sansal ak San Benyen yo. Nap mande ki lot Palave gason kise mari okabine sa yo. Se domaj, PNH la ak DCPJ gen limit yo nan arete kriminel santi kri. Kote Avadra Romel Bell? Kote bagay yo rele ULCC l ap pouswiv anket li toujou.

    Papa m pat janm sispann afime, moso moun paka fe peyi. Si sa papa m te di a te manti, fiyel Jovenel Moise tap vivan e li tap antre nan listwa. Nan 36 lane ki pase yo, sistem nan toujou mete tout moun yo rele dirijan yo anba pye l. Nan 36 lane ki pase yo poko janm genyen yon avadra dirijan ki tounen yon vre Rebel nan dengonn sistem nan. E se pa yon Apaid ke fiyel Jovenel te fe kado te (terre) ki nan 3 depatman ki ka demanti m.

    Se apre echek "peyi lok," fiyel Jovenel te pati timidman deye machann Blackout yo rele Dimitri Vorbe… ak Elizabeth Delatour Preval. Se domaj, Jovenel te Chwazi mouri pou Apaid, Guichard Dore, Renald Luberis, Jude Charles Faustin, Ariel Henry Michel Joseph Martelly ak kek lot zagribay. Fe fiyel pat bay Jovenel tan pou l te yon vre Moise pou pep Ayisyen an.

    OQHI

    REPLY