Affaire Jovenel Moïse : Ariel Henry doit démissionner, selon l’OPC

Affaire Jovenel Moïse : Ariel Henry doit démissionner, selon l’OPC

L’Office de Protection du Citoyen (OPC) demande au Premier ministre Ariel Henry de démissionner et de se mettre à la disposition de la Justice, après la confirmation de ses conversations téléphoniques avec Joseph Félix Badio.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Dans une note rendue publique ce samedi, le protecteur du citoyen, Renan Hédouville, s’est dit indigné que le chef du gouvernement et le présumé auteur intellectuel de l’assassinat de Jovenel Moïse étaient en contact téléphonique avant et après le crime.

«L’OPC est révolté et sidéré après la confirmation d’une telle donnée et réclame la démission du Premier ministre Ariel Henry», a écrit le Protecteur du citoyen qui demande à la communauté internationale d’écarter le chef de la Primature «qui devient l’un des suspects dans l’assassinat du président Jovenel Moïse».

Les relevés téléphoniques communiqués par la compagnie Digicel ont confirmé que le PM Henry et M. Badio se sont parlés au téléphone à plusieurs reprises, et même le jour de l’assassinat de Jovenel Moïse, le 7 juillet dernier.

1 comment

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    13 septembre 2021, 00:16

    Depuis belle lurette, l’OPC avait laissé ses attributions en embarquant dans le référendum illégal et anticonstitutionnel. Contrairement au défunt René Sylvestre qui refusait d’assumer publiquement son allégeance au président Jovenel Moise, le "protecteur" du citoyen reste attacher à son défunt patron. En ce sens, le « protecteur » est plus conséquent que ceux qui viennent de signer l’accord Akwòkò avec le PM de facto Ariel Henry.

    Men Leson an : si Jovenel Moise pat vin nan politik an grenn senk li pa ta ka nome yon endividi kom PM ki gen relasyon bon vwazinaj avek yon malfra ki ta pwal asasinen l pi devan.

    Il y a de sérieux problèmes dans cette approche, « le présumé auteur intellectuel de l’assassinat de Jovenel Moïse ». Comme quoi, il y a un seul présumé auteur intellectuel. Comme on dit, c’est prendre les enfants du Bondieu pour des canards sauvages, de faire passer l’individu qui était en contact avec le carriériste Ariel Henry comme l’auteur intellectuel de l’assassinat de Jovenel Moise. De telles déclarations font l’affaire du « Parrain » de Jovenel Moise. L’individu fait plutôt partie des Sicaires. Point barre.

    L’Observatoire des Questions Haitiennes et Internationales

    REPLY