Affaire Jovenel Moïse: Des Jovenélistes saluent les recommandations faites lors de l’EPU

Affaire Jovenel Moïse: Des Jovenélistes saluent les recommandations faites lors de l’EPU

A l’occasion de l’examen périodique universel du conseil des droits de l’homme, déroulé à Genève ce 31 janvier 2022, le meurtre brutal de l’ancien président Jovenel Moïse a été mentionné, lors de l’analyse de la situation des droits humains en Haïti. Des Jovenélistes disent en prendre acte.

Claude Joseph, Rockefeller Vincent, Bedford Claude occupent l’actualité depuis quelques semaines, aucun fait concernant le dossier de l’ancien président ne semble leur échapper. Dans le cadre de ces examens, il a été demandé au gouvernement en place de prendre des dispositions pour juger les auteurs de l’assassinat du président. Une recommandation saluée par les trois mousquetaires.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Nous voyons en cette recommendation l’expression de la volonté de la communauté internationale de s’assurer que la violation sauvage du droit à la vie du président Jovenel Moïse ne reste pas impunie », lit-on dans un communiqué daté du 31 janvier.

Toutefois, ces anciens fonctionnaires de l’État disent douter de la volonté du premier ministre Ariel Henry de faciliter l’aboutissement de l’enquête, pour avoir, soulignent-ils, bloqué des démarches entreprises par l’ancien chancelier Claude Joseph auprès de l’ONU visant la création d’une commission spéciale pour enquêter sur l’assassinat.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *