Affaire Jovenel Moïse : des jovenélistes tâclent Ariel Henry dans une lettre à Kenneth Merten

Affaire Jovenel Moïse : des jovenélistes tâclent Ariel Henry dans une lettre à Kenneth Merten

Affaire Jovenel Moïse : des jovenélistes tâclent Ariel Henry dans une lettre à Kenneth Merten

Le Rassemblement des Jovenélistes pour la Démocratie (RJD) continue de dénoncer l’implication présumée de l’actuel Premier ministre Ariel Henry dans l’assassinat du président Jovene Moïse. Dans une lettre adressée au chargé d’Affaires américain en Haïti, Kenneth Merten, Rénald Lubérice et ses collègues se questionnent sur le support de la communauté internationale au chef du gouvernement.

Reprenant un ensemble d’événements marquants de la période ayant suivi le meurtre, les jovenélistes signataires de cette correspondance essaient de prouver l’implication du locataire de la Primature dans le crime commis le 7 juillet 2021 à Pèlerin 5.

« Compte tenu de toutes les évidences maintenant à la portée de tous, comment expliquez-vous votre soutien à un Premier ministre dont l’implication dans l’assassinat d’un Chef d’Etat démocratiquement élu laisse peu de place au doute, par-delà les principes sacrosaints de présomption d’innocence », demande le RJD à l’ancien ambassadeur des Etats-Unis en Haïti.

Ariel Henry bloque le processus électoral, blanchit des criminels poursuivis pour vol de biens de l’Etat, remet l’Etat aux oligarques corrompus, accusent les jovenélistes. Le RJD souhaite que les Etats-Unis ne cautionnent ni les assassins ni les bourreaux de la démocratie en Haïti.

Le Rassemblement des Jovenélistes pour la Démocratie (RJD) continue de dénoncer l’implication présumée de l’actuel Premier ministre Ariel Henry dans l’assassinat du président Jovene Moïse. Dans une lettre adressée au chargé d’Affaires américain en Haïti, Kenneth Merten, Rénald Lubérice et ses collègues se questionnent sur le support de la communauté internationale au chef du gouvernement.

Reprenant un ensemble d’événements marquants de la période ayant suivi le meurtre, les jovenélistes signataires de cette correspondance essaient de prouver l’implication du locataire de la Primature dans le crime commis le 7 juillet 2021 à Pèlerin 5.

« Compte tenu de toutes les évidences maintenant à la portée de tous, comment expliquez-vous votre soutien à un Premier ministre dont l’implication dans l’assassinat d’un Chef d’Etat démocratiquement élu laisse peu de place au doute, par-delà les principes sacrosaints de présomption d’innocence », demande le RJD à l’ancien ambassadeur des Etats-Unis en Haïti.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Ariel Henry bloque le processus électoral, blanchit des criminels poursuivis pour vol de biens de l’Etat, remet l’Etat aux oligarques corrompus, accusent les jovenélistes. Le RJD souhaite que les Etats-Unis ne cautionnent ni les assassins ni les bourreaux de la démocratie en Haïti.

Affaire Jovenel Moïse : des jovenélistes tâclent Ariel Henry dans une lettre à Kenneth Merten

Le Rassemblement des Jovenélistes pour la Démocratie (RJD) continue de dénoncer l’implication présumée de l’actuel Premier ministre Ariel Henry dans l’assassinat du président Jovene Moïse. Dans une lettre adressée au chargé d’Affaires américain en Haïti, Kenneth Merten, Rénald Lubérice et ses collègues se questionnent sur le support de la communauté internationale au chef du gouvernement.

Reprenant un ensemble d’événements marquants de la période ayant suivi le meurtre, les jovenélistes signataires de cette correspondance essaient de prouver l’implication du locataire de la Primature dans le crime commis le 7 juillet 2021 à Pèlerin 5.

« Compte tenu de toutes les évidences maintenant à la portée de tous, comment expliquez-vous votre soutien à un Premier ministre dont l’implication dans l’assassinat d’un Chef d’Etat démocratiquement élu laisse peu de place au doute, par-delà les principes sacrosaints de présomption d’innocence », demande le RJD à l’ancien ambassadeur des Etats-Unis en Haïti.

Ariel Henry bloque le processus électoral, blanchit des criminels poursuivis pour vol de biens de l’Etat, remet l’Etat aux oligarques corrompus, accusent les jovenélistes. Le RJD souhaite que les Etats-Unis ne cautionnent ni les assassins ni les bourreaux de la démocratie en Haïti.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *