Affaire Jovenel Moïse : Mario Palacios plaide non coupable

Affaire Jovenel Moïse : Mario Palacios plaide non coupable

Inculpé aux Etats-Unis pour sa participation présumée dans l’assassinat de Jovenel Moïse, l’ancien militaire colombien, Mario Antonio Palacios Palacios, a plaidé non coupable

.

Le militaire retraité est accusé d’être parmi les cinq personnes qui se sont introduites dans la chambre de M. Moïse le jour de son assassinat le 7 juillet 2021. Il va plaider non coupable, a annoncé Alfredo Izzaguirre, défenseur du presumé assassin.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Dans une courte audience jeudi, l’homme de loi a sollicité un report de l’audience, arguant qu’il n’a pas pu rencontrer son client à cause de la pandémie de coronavirus.

La juge fédérale Jacqueline Becerra a accepté sa demande et reporté l’audience au 4 mars prochain.

Mario Antonio Palacios Palacios avait été arrêté en octobre 2021 en Jamaïque. Les autorités haïtiennes n’ont pas pu établir les preuves suffisantes pour son extradition vers Haïti.

L’ancien militaire avait ensuite été arrêté à nouveau le 3 janvier au Panama puis extradé vers les États-Unis.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    4 février 2022, 21:15

    Ce n’est pas une vaste plaisanterie, Mario Palacios pourrait plaider non coupable! En voyant le sicaire Mario Palacios et ses associés à l’intérieur de sa maison, immédiatement, l’idiot Jovenel Moise (merci tonton Soulouque!) s’était donné une balle à la tête. Dans la même optique, six mois après l’assassinat de Jovenel Moise, son parrain avait jugé nécessaire de dire ce qu’il pensait, mais en voulant mettre tous les Haïtiens dans le même panier ‘Panyen Pèsi" que son défunt filleul. Dieu merci, "qui s’excuse s’accuse!"

    OQHI

    REPLY