Affaire Jovenel Moïse: Un nouveau juge, Chavannes Etienne, a été désigné

Affaire Jovenel Moïse: Un nouveau juge, Chavannes Etienne, a été désigné

Après que Me Bernard Saint-Vil, le doyen du Tribunal de Première Instance (TPI) de Port-au-Prince, a rejeté la demande de prorogation du juge Garry Orélien, un nouveau juge a été désigné pour instruire l’affaire Jovenel Moïse, ce vendredi 4 février 2022. Il s’agit du juge Chavannes Etienne.

Près de sept mois après l’assassinat crapuleux de l’ancien président d’Haïti, Jovenel Moïse, survenu le 7 juillet 2021, en sa résidence, à Pèlerin, l’enquête peine à aboutir. En effet, le dossier a, par le passé, été remis à deux juges : Mathieu Chanlatte et Garry Orelien. Par faute de moyens, Me Mathieu Chanlatte s’était déporté de l’affaire, ce qui avait conduit à la désignation du juge Garry Orelien.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Ayant trois mois pour instruire le dossier, Me Orelien n’a pu mener l’enquête à termes. Il a même été accusé par le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) d’avoir reçu des pots-de-vin dans le cadre du dossier, ce qui a conduit à l’ouverture d’une enquête administrative à son sujet par le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ), le 22 janvier 2022.

Par ailleurs, les autorités américaines, qui ont ouvert une enquête sur ce meurtre, détiennent deux des suspects clés de l’assassinat de l’ex-président Jovenel Moïse. Il s’agit de l’un des mercenaires Mario A. Palacios Palacios, présent au moment de l’exécution de Jovenel Moïse, et de l’homme d’affaires, Rodolphe Jaar. Ces deux suspects ont confié pas mal d’indices aux enquêteurs américains, dont celui qui a fait écho dans la presse haïtienne et internationale : la prétendue relation existant entre le Premier ministre, Ariel Henry et Joseph Felix Badio.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *