Affaire Jovenel Moïse : ” Un tribunal spécial, à l’image de celui mis sur pied après l’assassinat du libanais Rafic Hariri, est la seule alternative viable”, selon Laurent Lamothe

Affaire Jovenel Moïse : ” Un tribunal spécial, à l’image de celui mis sur pied après l’assassinat du libanais Rafic Hariri, est la seule alternative viable”, selon Laurent Lamothe

C’est au cours d’une interview accordée au journal Le Monde que l’ancien Premier ministre sous la présidence de Michel Joseph Martelly, Laurent Lamothe, a réagi à l’enquête sur l’assassinat du feu président haïtien Jovenel Moïse qui traine près de 7 mois après. D’après les déclarations de Laurent Lamothe, ” un tribunal spécial, à l’image de celui mis sur pied après l’assassinat du PM libanais Rafic Hariri, est la seule alternative viable “.

Pour bien saisir les propos de l’ex-Premier ministre Laurent Lamothe qui a partagé un extrait de son interview accordée au journal Le Monde sur son compte Twitter, ce dimanche 23 janvier 2022, il faut comprendre ce qu’est le Tribunal spécial des Nations unies pour le Liban (« TSL »), aussi dénommé Tribunal pour le Liban.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Inauguré le 1er mars 2009, le Tribunal spécial des Nations unies pour le Liban (« TSL ») est un tribunal à caractère international. Il a pour mission de poursuivre, en appliquant le droit pénal libanais, les personnes présumées responsables de l’assassinat de l’ancien Premier ministre libanais Rafiq Hariri, et de la mort de 21 autres personnes le 14 février 2005 à Beyrouth au Liban, ainsi que d’attentats connexes.

Le TSL est une organisation judiciaire indépendante composée de juges libanais et internationaux. Pour l’ex-PM haïtien Laurent Lamothe, il faut un de ses tribunaux spéciaux pour traquer et traduire en justice les principaux responsables et commanditaires de l’assassinat crapuleux de Jovenel Moïse, survenu le 7 juillet 2021.

Bien que l’enquête sur l’assassinat de Jovenel Moïse soit pas mal avancé depuis que le Congrès américain s’est saisi du dossier, le 14 janvier 2022, il n’en demeure pas moins que les commanditaires sont toujours inconnus et qu’un des suspects principaux Joseph Félix Badio court toujours les rues.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    23 janvier 2022, 16:25

    Il faut comprendre l’ancien PM, il reste attacher à son bienfaiteur. D’aucuns pensent, l’idiot Jovenel Moise (en comparaison à Tonton Soulouque…et Papa Doc), a été assassiné aussi pour la décharge en veux-tu en voilà. En dehors des yeux de la population, le président Jovenel Moise faisait des heureux partout sans penser à se protéger contre le chef des "Bandits Légaux," son parrain.

    Au micro du journaliste Marvel Dandin, le lavalassien titidiste Shiller Louidor refuse d’accepter, l’usurpateur Jovenel Moise avait octroyé 14,000 carreaux de terre au nommé Apaid (Pale Pou n Vanse, le 23 janvier 2022).

    Venons-en à un Tribunal spécial à l’instar du Tribunal Spécial pour le Liban. L’ancien PM connaît très mal le fonctionnement des dieux de ce monde, s’il pensait qu’un "Tribunal Spécial" allait trouver tous les "principaux responsables et commanditaires de l’assassinat" du président Jovenel Moise.

    Contrairement au Liban (des ennemis de l’occident avaient assassinés Rafiq Hariri), en Haïti, un "Tribunal Spécial" ne sera pas la panacée. Il est à se demander, si l’ancien PM croit dur comme fer, dans le cadre d’un "Tribunal Spécial," les dieux de la terre finiront par mettre la main au collet de son ancien patron et parrain du défunt laquais Jovenel Moise. En attendant, le patriote Tonton Soulouque reste vivant dans le cœur de tous les Haïtiens qui connaissent l’histoire du pays.

    L’Observatoire des Questions Haïtiennes et Internationales (OQHI)

    REPLY