Affaire Patrick Benoît: le juge Ricot Vrigneau est en mauvaise posture

Affaire Patrick Benoît: le juge Ricot Vrigneau est en mauvaise posture

Le Ministère de la Justice et de la Sécurité, Lucmane Delille condamne avec véhémence les incidents survenus le mardi 5 mai dans la localité de Vivy Mitchell, où des policiers ont malmené Jean François Patrick Benoit.


Les faits se sont déroulés lors de l’exécution d’un arrêté de la cour de cassation portant sur un conflit terrien opposant les familles Benoît et Laurenceau.

La cour de Cassation a tranché en faveur de la famille Laurenceau. Monsieur Benoît qui occupe le terrain depuis plusieurs années aurait riposté. Au fil des événements, des agents de l’ordre qui accompagnaient le juge de paix de Delmas, Ricot Vrigneau, l’ont bastonné.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

” Une simple analyse du dossier et l’observation du déroulement des faits laissent présumer que le juge de paix qui était sur les lieux dans le cadre de l’exécution d’une décision de justice a fait montre d’un grand laxisme et d’une grande légèreté; ce qui constitue un grave manquement professionnel “, a dit le ministre de la justice dans une note datée du 6 mai. Lucmane Dellile qui présente ses sympathies à monsieur Benoit et aux autres personnes victimes condamne la passivité du Juge en question et appelle le CSPJ à prendre telles mesures que de droit.

Le titulaire du MJSP, dans cette note, précise que les informations circulant sur les réseaux sociaux laissant croire qu’une personne dont l’identité n’a pas été révélée aurait été atteinte d’un projectile, n’ont pas été relatées dans le rapport du juge acheminė au Commissaire du Gouvernement près le TPI de Port-au-Prince.

En dernier ressort, le ministère de la Justice et de la Sécurité réitère sa ferme détermination à œuvrer en vue de l’instauration d’une société où tout est régulé par la norme de droit.

1 comment

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    7 mai 2020, 13:30

    Vous aviez dit, "…regule’ par la NORME de DROIT." Il s’agit bel et bien de VOEUX PIEUX. Au Prealable, il faut qu’il y ait la VOLONTE’ POLITIQUE. Et pour qu’il y ait cette derniere, il y a des PREREQUIS. Nous ne somnes pas encore la’. Le # 1 du ministere est assez intelligent pour le savoir. A un certain niveau, se Sak Pay kap bat nan peyi a. Yo di se samdi pou we dimanch ou, l’avenement de l’Etat de Droit n’est pas pour demain.

    Les Zefeyis de "pays lock" sont a’ l’affut du pouvoir. Ils ne differencient pas de Jovenel Moise et co. En 34 ans, on l’a vu, il n’existe pas de generation spontanee. Tout moun antre KOCHON yo soti SOSIS.

    L’Observatoire

    REPLY