Affichage des prix en gourde : le Ministère du commerce « aboie et ne mord pas »

Affichage des prix en gourde : le Ministère du commerce « aboie et ne mord pas »

Le ministre du commerce et de l’industrie tente de se montrer intransigeant face aux commerçants refusant d’afficher les prix des produits en gourde dans leurs magasins. L’institution régissant les activités commerciales et industrielles dans le pays a menacé de sanctionner tout contrevenant.

Le gouvernement part en guerre contre la cherté de la vie et également contre les agents dits spéculateurs, qui la provoquent. En effet, le ministère du commerce octroie un délai de 8 jours francs aux commerçants de libeller et d’afficher les prix des produits en gourde.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Passé ce délai, les récalcitrants feront face à des sanctions selon ce que dit la loi, signale le ministre Ricardin Saint-Jean.

Force est de constater que, malgré la légère appréciation de la gourde face au dollar ces derniers jours, les prix des produits n’ont pas vraiment baissé. Des citoyens ne cessent d’appeler les autorités à jouer leur rôle afin de contraindre les commerçants de diminuer les prix des produits de première nécessité.

Ce mardi matin, des agents du ministère du commerce ont effectué une visite d’inspection dans plusieurs supermarchés de la capitale dans le cadre de la lutte contre le marché noir.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *