Agriculture : l’USAID vole au secours des agriculteurs haïtiens à travers le projet RASAH

Agriculture : l’USAID vole au secours des agriculteurs haïtiens à travers le projet RASAH

Via un communiqué de presse, publié ce 9 décembre 2021, l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) vient de lancer son projet phare intitulé Résilience et Avancement du Secteur Agricole en Haïti.

L’objectif étant, entre autres, d’accompagner 25 000 agriculteurs haïtiens ruraux surtout les groupes marginalisés tels les femmes, les jeunes… Aussi, l’USAID entend, grâce à ce projet, promouvoir l’investissement privé dans le secteur agricole, élargir les possibilités de subsistance et les actifs des ménages tout en renforçant les institutions communautaires pour mieux gérer les ressources essentielles.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

32 communes à travers le pays sont directement concernés par ce projet, qui se déroulera sur cinq ans. En effet, toujours d’après le communiqué, RASAH travaillera dans 10 communes se trouvant dans le Nord, 9 dans le Nord-est, 3 communes dans le Plateau Central et 10 communes dans le Sud.

Le Development Alternatives Inc (DAI) LCC, est responsable de l’exécution du projet avec comme directeur du projet RASAH, M. Allen Turner. D’autres associations tels Agridev S.A., Papyrus S.A., et même l’Université Quisqueya sont impliqués.

L’USAID espère, via ce projet, identifier les causes profondes des problèmes dans le secteur agricole, tels ceux qui entravent l’efficacité des systèmes de marché agricole, l’engagement et l’investissement du secteur privé dans l’agriculture et l’inclusion des groupes pauvres et marginalisés dans les marchés formels et informels.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

1 Comment

  • Marie
    9 décembre 2021, 18:51

    Je suis engagée dans ce projet en Martinique Et suis vraiment fière de pouvoir coopérer avec d’autres personnes qui ont comme moi les valeurs de solidarité de partage et de préservation

    REPLY