Amnesty International dénonce les actes de tortures des autorités américaines sur les migrants haïtiens

Amnesty International dénonce les actes de tortures des autorités américaines sur les migrants haïtiens

L’organisation Amnesty International a dénoncé, dans un rapport publié jeudi 22 septembre, les actes de tortures des autorités américaines sur les migrants haïtiens.

La structure œuvrant pour le respect de la personne a recueilli une vingtaine de témoignages sur les actes d’atrocités qu’ils ont subis. Des pères et mères haïtiens expulsés du territoire américain ont été séparés de leurs progénitures.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

L’organisation Amnesty International (AI) a qualifié de « torture basée sur la race »et de violation du droit international, les mauvais traitements auxquels les migrants sont soumis.

« Notre recherche donne de nombreuses indications que le racisme systémique est intégré au système de migration américain », a déclaré Erika Guevara, directrice de l’organisation pour l’Amérique, selon un communiqué.

Des récits poignants de certaines victimes, rapportés par Amnesty International, ont fait savoir que les migrants haïtiens n’avaient pas eu accès à une alimentation suffisante, à des soins de santé ou à des informations juridiques pendant leur détention dans les centres de détention à la frontière.

Des personnes interrogées affirment également avoir été menotées aux mains et aux pieds lors des vols d’expulsion ou dans les bus qui les ont transportés vers l’aéroport.

Les données du rapport font état de plus de 25 000 expulsions de migrants haïtiens dans leur pays, entre septembre 2021 et mai de cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *