Appels téléphoniques entre Gracia Delva et Arnel Joseph : Jean Renel Senatus aurait menti

Appels téléphoniques entre Gracia Delva et Arnel Joseph : Jean Renel Senatus aurait menti

Le Directeur général du Conseil National des Télécommunications, Jean David Rodney, informe qu’il n’a pas fourni de relevés téléphoniques au sénat haïtien.

Cette réaction est survenue un jour après que le président de la commission Justice et sécurité publique du sénat, Jean Renel Senatus, a confié aux membres de la presse qu’il dispose d’un relevé téléphonique retraçant 24 appels entre le chef de gang Arnel Joseph et son collègue Gracia Delva.

Le DG du conseil a fait ces révélations au forum organisé par l’institution, le 24 avril, à Port-au-Prince, en prélude à la journée internationale des jeunes filles dans les Technologies de l’information et de la communication (TIC).

Le président de la commission sénatoriale aurait menti. Pourrait-il avoir ses informations par le biais de quelqu’un d’autre. Si oui, serait-ce légale?

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Le Directeur général du CONATEL qui joue la carte de la prudence refuse d’accuser l’élu de l’Ouest de diffamation.

Toutefois, il dit croire que le sénateur Jean Renel Senatus a voulu corroborer ses dires en impliquant le CONATEL.

« Le CONATEL n’a jamais acheminé de document de ce genre à la commission justice et sécurité publique du sénat « , persiste l’ingénieur Jean David Rodney tout en mentionnant que le conseil n’a aucun rapport direct avec le Sénat de la République.

Intervenant sur plusieurs Radio de la capitale, ce mercredi 24 avril, après la révélation du sénateur Jean Renel Senatus sur l’affaire des appels téléphoniques entre lui et le puissant chef de gang Arnel Joseph, Gracia Delva, a mis tout le monde en défi de prouver que ces liens sont de nature criminelle.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *