Après avoir pris des clichés d’un massacre perpétrée par G9, Dieu-Nalio Chéry et sa famille contraints de laisser le pays

Après avoir pris des clichés d’un massacre perpétrée par G9, Dieu-Nalio Chéry et sa famille contraints de laisser le pays

L’un des plus grands photojournalistes en Haïti, Dieu-Nalio Chéry, a abandonné le territoire national. Il a été contraint de laisser le pays ainsi que sa famille pour se réfugier à l’étranger. Le multi-primé recevait des menaces de mort du groupe armé « G9 an fanmi ak alye » après avoir été témoin d’un massacre perpétré par ces civiles armés sur la route de l’aéroport international Toussaint Louverture.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Le photojournaliste de Associated Press avait pris quelques clichés des actions commises par le groupe G9 qui a massacré des manifestants qui pillaient les locaux du concessionnaire de voitures Nissan, au cours d’une manifestation réalisée par des policiers Fantom 509.
Quelques jours plus tard, Dieu-Nalio été informé par un confrère journaliste qu’il est activement recherché par le groupe G9. Par la suite, le concerné a informé rapidement l’agence pour laquelle il travail pour annoncer la mauvaise nouvelle. Après avoir pris au sérieux les menaces de mort, le Photojournaliste a été contraint de laisser son boulot principal pour se réfugier vers un pays d’accueil avec sa famille.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *