Après sa libération, le journaliste Edner Décime raconte son calvaire, adresse des remerciements

Après sa libération, le journaliste Edner Décime raconte son calvaire, adresse des remerciements

Les 20 jours de séquestration du journaliste de Alter presse et Alter Radio, Edner Décime Fils, ont été la pire expérience de sa vie. En effet, dans une déclaration publique, faisant le tour des réseaux sociaux, le concerné explique cette mésaventure qui a été pour lui une dure épreuve.

« Comme beaucoup d’autres compatriotes avant moi, je viens de faire cette mauvaise expérience de privatisation de ma liberté dans un quartier où j’ai réalisé des reportages sur les conditions de vie des habitants, dans le cadre de mon travail de journaliste. Ma douleur est immense », a déclaré le travailleur de la presse.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Toutefois, il se montre plus déterminé à continuer son travail en vue d’une Haïti meilleure où la liberté est garantie.

« Mais, je ne regretterai jamais d’avoir travaillé dans ces quartiers », a poursuivi Edner Décime Fils, avant de remercier tous ceux et toutes celles qui lui ont témoigné leur solidarité, en se mobilisant pour sa libération.

Rappelons qu’Edner Décime Fils a été enlevé dans l’après-midi du dimanche 17 juillet 2022 à Delmas 30.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *