« Ariel Henry n’a pas de légitimité pour organiser les élections », affirme Clarens Renois

« Ariel Henry n’a pas de légitimité pour organiser les élections », affirme Clarens Renois

Le coordonnateur du parti Union nationale pour l’intégrité et la réconciliation (UNIR), Clarens Renois, estime que le Premier ministre Ariel Henry n’a pas la légitimité requise pour convoquer le peuple en ses comices.

Pour Clarens Renois, le Président du Sénat de la République, Joseph Lambert, ne peut lui non plus prétendre avoir la légitimité nécessaire pour mettre en branle la machine électorale.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Seule l’unité et la concertation entre tous les acteurs pourront faciliter la tenue d’élections, indique l’ancien journaliste.

Par ailleurs, Clarens Renois condamne l’indifférence des autorités face à la dégradation de la situation sécuritaire du pays. Il déplore les récents cas de kidnapping spectaculaires et d’assassinat enregistrés dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince.

L’ancien candidat à la présidence soutient que le rétablissement de la sécurité et un apaisement de la situation socio-économique demeurent les conditions essentielles à l’organisation des prochains scrutins.
   

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *