Arrestation et déportation-USA : Moïse Jean-Charles promet de recourir à la justice

Arrestation et déportation-USA : Moïse Jean-Charles promet de recourir à la justice

Au cours d’une conférence de presse, tenue ce mercredi 26 janvier 2022, le leader du parti Pitit Desalin, Jean Charles Moïse, est revenu sur son arrestation et déportation qui a eu lieu le mardi 25 janvier 2022 et qu’il qualifie « d’incident diplomatique ». L’ex-sénateur du Nord promet d’avoir recours à la justice.

Jean Charles Moïse veut obtenir des explications sur ce qui s’est passé à l’aéroport de Miami, aux Etats-Unis. En effet, le numéro 1 du parti politique Pitit Desalin a dénoncé les abus qu’il a subis au cours de son escale aux Etats-Unis alors qu’il revenait d’un voyage en Afrique, au Nigeria. D’après ses déclarations, les agents de l’immigration aux USA l’ont arrêté sans explication et soumis à un interrogatoire illégal.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Aussi, l’ancien sénateur du Nord a également soutenu qu’il a été menacé par les agents qui l’interrogeaient voulant savoir ce qu’il était allé faire en Afrique et les échanges qu’il a eus avec le président du Venezuela, Nicolas Maduro, en novembre 2021. Refusant de répondre, Moïse Jean-Charles a passé une nuit en garde à vue, son visa américain a été annulé. Il ne sera pas en mesure de voyager aux USA pendant près de cinq (5) ans.

Face à ces abus, Jean Charles Moïse promet de recourir à la justice. « Nous avons mobilisé un groupe d’avocats pour exiger des explications aux autorités américaines », a-t-il déclaré. Il a appelé la population et la diaspora à la mobilisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *