Assassinat de Jovenel Moïse : un mois après, l’enquête piétine, les auteurs intellectuels inconnus

Assassinat de Jovenel Moïse : un mois après, l’enquête piétine, les auteurs intellectuels inconnus

Cela fait déjà un mois depuis que le pays s’était réveillé sous le choc à la suite de la nouvelle tragique de l’assassinat du président de la République, Jovenel Moïse, en sa résidence privée à Pèlerin 5 dans la nuit du 6 au 7 juillet 2021.

Depuis cet incident inimaginable, la population et la famille présidentielle ne sont toujours pas au courant de la cause de l’assassinat de Jovenel Moïse, ni à qui profite le crime.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Ce n’est que le mercredi 4 août 2021 que le parquet de Port-au-Prince a transféré le dossier au cabinet d’instruction. Aucun juge d’instruction désigné pour le moment ne veut prendre l’affaire en charge. L’affaire traine encore.

Malgré l’arrestation de plusieurs personnalités et responsables chargés de la protection de Jovenel Moïse dont Dimitri Hérard, responsable de l’Unité de sécurité générale du palais national (USGPN), du commissaire de police, Léandre Pierre Osman, responsable de l’Unité de sécurité présidentielle (USP), de l’inspecteur principal Amazan Paul Eddy, responsable du Cat Team, les autorités policières et judiciaires n’ont toujours pas rendu publics les noms de ceux ayant participé à ce complot.

D’un autre côté, l’ancien Sénateur Paul Denis, le Coordonnateur du PHTK Liné Balthazar, l’homme d’affaires, Samir Handall, et les Pasteurs Gérard Forges Janvier et Gerald Bataille font l’objet d’un mandat d’amener pour assassinat, tentative d’assassinat et vol à main armée. Ces accusés courent encore les rues.

Gardy Saint-Louis

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *