Assassinats, enlèvements, le tumulte s’installe à la veille du 7 février !

Assassinats, enlèvements, le tumulte s’installe à la veille du 7 février !

Au moins quatre personnes ont été tuées et plusieurs autres enlevées entre vendredi 4 et dimanche 6 février dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince. Des enlèvements les uns plus spectaculaires que les autres qui n’ont soulevé aucun ras-le-bol chez les autorités. La veille du 7 février est tout compte fait très tumultueuse.

La zone du Canapé-Vert a enregistré trois morts par balles, dont une adolescente de 16 ans, lors d’une tentative d’enlèvement dans la soirée du vendredi 4 juillet. À Bourdon, deux personnes, dont on ignore encore leurs identités, ont été criblées de balles à l’intérieur d’un véhicule de marque Toyota Land Cruiser Prado.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Pétion-Ville, plus précisément La Boule 12, a été le théâtre d’une fusillade qui a coûté la vie à une personne et un blessé enregistré dans la soirée du samedi 5 février. Dans la même nuit, un ancien conseiller du feu président Jovenel Moïse du nom d’Odonell Maximin, a été assassiné alors qu’il revenait d’un meeting.

Dans la matinée du dimanche 6 février, le pasteur et compositeur, Lochard Rémy, bien connu dans le monde protestant, a été kidnappé. Avant lui, soit le vendredi 4 février, le recteur de l’Université de Port-au-Prince Gérard Dorcely a été enlevé.

Si la population affiche un comportement peureux concernant la journée du 7 février et redoute un événement majeur, du côté des autorités c’est l’indifférence totale. La police nationale d’Haïti qui est en état d’alerte maximale depuis le samedi 5 février en vue de faire face à toute éventuelle émeute, se montre jusqu’ici impuissante.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *