Attaque armée contre les résidences du représentant de la cour de cassation au CSPJ et du Secrétaire Général de la Présidence, l’OPC s’insurge

Attaque armée contre les résidences du représentant de la cour de cassation au CSPJ et du Secrétaire Général de la Présidence, l’OPC s’insurge

Dans une note de presse publiée, ce jeudi, l’Office de la Protection du Citoyen (OPC) a exprimé sa stupéfaction suite aux attaques armées perpétrées contre la résidence privée du représentant de la cour de cassation auprès du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) Me Carvez Jean et celle du secrétaire général de la présidence, le docteur Josué Pierre-Louis.

« L’Office de la Protection du Citoyen a appris avec indignation que la résidence du représentant de la Cour de Cassation au Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ), Me Carvès Jean et celle du Secrétaire Général de la Présidence, Dr Josué Pierre Louis ont été attaquées par des bandits lourdement armés dans la soirée du jeudi 1er septembre 2022 », lit-on dans cette note paraphée par le protecteur du citoyen.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

L’institution de promotion et de protection des Droits Humains s’indigne également par le fait que, jusqu’à présent, ces locaux, situés à Tabarre 49, sont toujours occupés par des bandits et que les matériels de travail de ces deux hauts cadres de l’État soient toujours en leur possession en dépit des appels lancés auprès des autorités policières et judiciaires.

Face à cette situation, l’OPC appelle les autorités compétentes à tout mettre afin que Me Carvez Jean et Me Josué puissent regagner leur domicile. Aussi, il exige des poursuites contre les brigands.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *