Augmentation des cas de kidnapping : Les USA maintiennent Haïti sur la liste 4 des pays à ne pas visiter

Augmentation des cas de kidnapping : Les USA maintiennent Haïti sur la liste 4 des pays à ne pas visiter

L’ambassade des États-Unis met en garde lea citoyens américains contre les déplacements inutiles dans la région de Port-au-Prince et les exhorte à faire preuve de prudence lorsqu’ils voyagent à Port-au-Prince. Cette recommandation leur a été formulée à la suite de l’augmentation spectaculaire des enlèvements contre rançon à Port-au-Prince.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

L’ambassade des États-Unis a Port-au-Prince dans son dernier alerte de sécurité, publié le 2 décembre, rapporte que 14 enlèvements ont été signalés au cours des 7 derniers jours, y compris des citoyens américains, des résidents permanents légaux américains et des citoyens haïtiens. En réaction, l’ambassade a limité les déplacements non officiels de son personnel citoyen américain embauché directement dans le voisinage immédiat de l’ambassade jusqu’à nouvel ordre.

L’ambassade a, aussi, mis en garde ses citoyens contre les déplacements inutiles dans la région de Port-au-Prince et exhorte les citoyens américains à faire preuve de prudence lorsqu’ils voyagent à Port-au-Prince tout en les invitant à consulter l’avis de voyage de niveau quatre pour Haïti, qui « reste en vigueur ».

« Ne voyagez pas en Haïti en raison de la criminalité, des troubles civils, des enlèvements et du COVID-19 », lit-on dans cet avis de voyage émis par le département d’Etat américain en date du 6 aout 2020.

1 comment

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

1 Comment

  • Ritchy Joseph
    4 décembre 2020, 05:48

    Bonjour la rédaction de Haïti 24. je suis un jeune journaliste haïtien, et je suis abonné à votre page sur Facebook. j’ai même l’application Haïti 24 sur mon smartphone, question que je puisse être toujours informé des actualités du pays et d’ailleurs. Pour ce texte ci-dessus je remarque qu’il y a une redondance du mot Port-au-Prince, ce qui rend le texte un peu lourd. D’autre part, je remarque également une faute répétée soit dans le chapeau du texte, mais aussi dans son développement. Il s’agit du *a* qui est la première personne du verbe avoir au mode indicatif présent que vous avez confondu avec la préposition *à* qui aurait dû être utilisé de préférence car il joue dans ses utilisations le rôle de complément circonstanciel de lieu. Humblement Haïti 24.

    REPLY