« Ç’aurait été le chaos, si l’opposition avait pris le pouvoir en 2018 », dixit Schiller Louidor

« Ç’aurait été le chaos, si l’opposition avait pris le pouvoir en 2018 », dixit Schiller Louidor

Les déclarations de l’ancien député Schiller Louidor, lors de sa participation à l’émission « Le Rendez-vous avec Volcy Assad » sur Gazette Haïti, confirment la posture de certains instigateurs du mouvement “pays lock”, déclenché par l’annonce, de l’ancien premier ministre d’alors, Jacques Guy Lafontant, de l’ajustement du prix du pétrole. À en croire Schiller Louidor, le pays aurait été pris en otage par des bandits, si l’opposition s’était emparée du pouvoir.

Le membre influent de “Fanmi Lavalas” n’y va pas par 4 chemins pour critiquer ces anciens camarades qui, dit-il, ont rejoint Ariel Henry pour faire leur beurre.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Le leader politique n’a pas manqué de mots pour dénoncer l’incohérence de ses anciens camarades politique, dont le SDP.

« Nous (l’opposition) avons dit que Martelly avait dilapidé l’argent Petrocaribe, qu’il fallait remplacer ce système et ne pas reconnaître aucune action posée par Jovenel Moïse après 7 février 2021. Mais ils ont trahi leur parole pour de l’argent », a déclaré Schiller Louidor avec indignation.

Alors qu’il avait rejeté la nomination, par l’ancien président Moïse, d’Ariel Henry comme premier ministre, le secteur démocratique et populaire (SDP), occupe actuellement plusieurs postes au sein du gouvernement du neurochirurgien de 72 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *