Cérémonie commémorative de l’assassinat de Jovenel Moïse-MUPANAH: Ariel Henry promet justice, une fois de plus

Cérémonie commémorative de l’assassinat de Jovenel Moïse-MUPANAH: Ariel Henry promet justice, une fois de plus

Le gouvernement a commémoré, ce jeudi 7 juillet 2022, le premier anniversaire de l’assassinat du président Jovenel Moïse, survenu en sa résidence privée à Pèlerin 5. La cérémonie de commémoration s’est déroulée aux jardins du Musée du Panthéon National Haïtien (MUPANAH) en présence, entre autres, des membres du cabinet ministériel, du haut commandement de la PNH, du haut état-major des forces armées d’Haïti et des membres du corps diplomatique.

Dans son discours de circonstance, le premier ministre Ariel Henry estime qu’un an après cet assassinat, la situation sécuritaire du pays s’est détériorée. Le chef du gouvernement a renouvelé son engagement en faveur de la poursuite de l’enquête relative à ce crime.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Je renouvelle ici, devant la nation, ma détermination à encourager, sans relâche, la poursuite de l’enquête, jusqu’à son aboutissement. La justice haïtienne peut compter sur le soutien indéfectible du gouvernement », a martelé Ariel Henry arguant que le peuple haïtien, les proches et la famille du président Moïse ne pourront faire le deuil tant que lumière ne soit faite autour de ce crime, tant que les auteurs et commanditaires ne comparaissent par devant qui de droit.

En ce sens, il appelle les autorités judiciaires à redoubler d’efforts afin de traquer toutes personnes impliquées de près ou de loin dans cet assassinat.

Il faut souligner qu’une cérémonie commémorative de l’assassinat du président Jovenel Moïse s’est également déroulée sur l’habitation familiale à Madeline, une localité de Petit’Anse, 3ème section communale du Cap-Haïtien, où l’ex-première dame, Martine Moïse, et ses deux enfants se sont recueillis devant le mausolée de Jovenel Moïse.

Aux Cayes, des centaines de personnes ont manifesté à travers les rues pour réclamer justice en faveur du 58ème chef d’Etat haïtien.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    7 juillet 2022, 15:36

    Sa fe yon lane depi Sistem nan manje Tou Kri pwezidan Jovenel Moise…

    Pwezidan Jovenel Moise pap janm jwenn jistis tankou jounalis Jean Leopold Dominique, Monferrier Dorval, Gregory Saint-Hilaire…, Marie Christine Jeune, Marie Antoinette Duclaire…, Diego Charles ak Monferrier Dorval.

    Pwezime ansasen Ariel Henry ak zanmi krim li pwezime ansasen Joseph Felix Badio ap gen tan mouri, Jovenel Moise pap jwenn jistis. Sa pou nou konprann, sistem rasis ak entinasyonal la poko ap kraze. Poko gen bon jan Patriyot nan tout sekte nan sosyete a pou ki mete tet ansanm pou yo rive kraze l. Oligak yo ak alye yo nan "kominote entenasyonal" la se yon Sel yo ye.

    Pou kounye a tout arye pitit pitit esklav yo sou teren politik la ak sosyete sivil la, se domestik oligak yo, "core group" ak "binuh" yo ye. 2e Liberasyon Ayiti a paka fet ak retay moun, vlen moun sa yo ki an Majorite nan tout sekte nan sosyete ayisyenn nan (pati politik, sosyete sivil, lapres, asosyasyon sosyo-profesyonel, legliz katolik, legliz protestan, elatriye) paka fe Anyen. Se Sibi y ap Sibi dominasyon oligak yo ak alye "core group" ak "binuh." Tankou lot konpatriyot yo ki mouri ansasinen mwen site nan komante a, sistem nan manje menm jan pwezidan Jovenel Moise. Pov Jovenel Moise.

    OQHI

    REPLY