Coronavirus: Le Père Frantzy Petit-Homme invite les chretiens à confier le pays au bon Dieu

Coronavirus: Le Père Frantzy Petit-Homme invite les chretiens à confier le pays au bon Dieu

Le curé de la paroisse universitaire de l’Immaculée Conception, père Frantzy Petit- Homme, invite les chrétiens à prier afin de sauver le pays du danger que représente le coronavirus qui a déjà tué plus de 100 000 personnes dans le monde. Pour cela, il les encourage à replacer chez eux l’icône de notre dame du Perpétuel Secours, patronne d’Haïti, dans le but de remettre le pays au bon Dieu, maître de toutes les sciences.

Le père Frantzy Petit-homme croit que le miracle qui a eu lieu du temps de la petite vérole en 1882 en Haïti peut se reproduire. Il reste persuadé que le bon Dieu dans sa miséricorde peut nous faire grâce à nouveau, en nous épargnant de la fureur du coronavirus.  Le miracle est encore possible, dit-il, exhortant les fidèles à la prière. ’’Les chrétiens doivent réserver un espace dans leur maison pour prier. Ils doivent également replacer l’icône du Perpétuel secours chez eux afin d’inviter Dieu à combattre le coronavirus”, a-t-il conseillé.

Des icônes toutes bénies par l’archevêque sont disponibles dans les paroisses. Un stock de 10 mille est disponible pour l’instant et sera renouvelé d’ici la semaine prochaine pour les familles désireuses d’en avoir”, explique-t-il.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Soulignant l’impact de cette pandémie dans le monde, particulièrement dans les pays développés, le père reconnait qu’Haïti n’a pas les moyens directs pour faire face au covid-19. Selon lui, la prière est notre seule planche de salut. “Port-au-Prince compte actuellement 4 millions d’habitants, 70% d’entre eux vivent dans des bidonvilles. Même si on avait tout l’argent possible, on ne pourrait pas réguler la situation en un temps record. Nous n’avons pas d’autres choix que celui de nous tourner vers le Dieu’’.

Le père ne minimise pas le rôle de la science dans le combat contre le coronavirus. Mais le seigneur est maitre de l’humanité, dit-il. Parfois la science lui est un complément qu’il utilise à ses fins.

Reprenant les mots du monseigneur Max Leroy Mesidor, qui croit que la panique peut parfois créer beaucoup plus de dégâts que l’épidémie, le directeur de la pastorale universitaire de l’archidiocèse de Port-au-Prince invite la population à garder son calme tout en respectant les consignes fixées par les autorités du pays afin de combattre la propagation du covid-19.

2 comments

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

2 Comments

  • Antoine Langomier
    12 avril 2020, 09:16

    Le Civid-19 (invente’ ou pas ) ne connait pas la mondialisation pour l’enrichissement des multinationales et l’abetissement des peuples avec des dirigeants corrompus et kokorats. En ce sens, toutes les recettes sont permises- des tisanes…, de la chloroquine…et des Icones du Perpetuel secours.

    C’est dommage, comme le 12 janvier 2010, Haiti ne va tirer des Lecons du Covid-19 et de mener une Diplomatie dynamique sur le plan international. En lieu et place de l’Union, ce sont les Cubains, les Russes et les Chinois qui sont au Front dans le combat contre le Covid-19. Au contraire, certains "potentats" de la mondialisation sont avec leurs somnes faramineuses sur le marche’ international en quete des materiels medicaux pour combattre le Covid-19, en faisant peu de cas de leurs allie’s.
    Kelkeswa sa w tande, il n’etait jamais autrement. Tout moun te Toujou defann entere yo anba anba. Seuls les peuples avec des dirigeants corrompus n’ont pas des interets a’ defendre dans la jungle.

    Le Covid-19 est en train de confirmer l’emergence d’autres nations. D’aucun pensent c’est au profit de l’humanite’. Qu’il en soit ainsi!

    L’Observatoire

    REPLY