Coronavirus: Les pays de la Caraïbe ne peuvent presque rien espérer des USA

Coronavirus: Les pays de la Caraïbe ne peuvent presque rien espérer des USA

Le président américain, Donald Trump, interdit aux fournisseurs américains d’exporter vers les Caraïbes des masques, gants et ventilateurs indispensables à la lutte contre la pandémie du coronavirus, a révélé le Miami Herald, le week-end écoulé.

Un porte-parole des douanes et de la protection des frontières des États-Unis a confirmé au journal Miami Herald que son agence travaille avec la FEMA (Federal Emergency Management Agency) pour empêcher les compagnies de distribution américaine d’exporter des équipements de protection personnelle (PPE), entre autres, masques et des gants vers l’étranger.

Les ventilateurs figurent également sur la liste des matériels interdits d’exportation en vertu de la loi « Defense Production Act », signée le 3 avril dernier par le président Donald Trump.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Depuis la signature de ce texte de loi par le locataire de la Maison-Blanche, le Miami Herald rapporte que trois pays des Caraïbes – les Bahamas, les îles Caïmans et la Barbade – ont tous eu des conteneurs d’équipements de protection personnelle achetés auprès de fournisseurs américains
interdits d’entrée sur leur territoire par l’agence des douanes et de la protection des frontières américaines.

Par cette décision Donald Trump veut mettre en avant l’intérêt des américains, car les États-Unis connaissent actuellement une forte demande de ventilateurs, de masques, de gants et de respirateurs.

1 comment

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

1 Comment

  • Joujoute Arnold
    16 avril 2020, 10:17

    According to my point of view, I can’t say that the president has taken a bad decision cause,the us people is dying a lot and they really in need of those things so that people in the hospital can find a better care and then they probably don’t have enough to be selling but,all the materials that have been bought by other country before Donald Trump’s decision have been taken have to be delivered.

    REPLY