Coronavirus-Pétion-Ville: les autorités municipales durcissent le ton

Coronavirus-Pétion-Ville: les autorités municipales durcissent le ton

Le comportement des commençants qui ont manifesté, jeudi dernier, à travers les rues de Pétion-Ville pour dénoncer la décision des autorités municipales de réduire à trois jours par semaine le fonctionnement du marché public de la commune, a mis en furie les responsables qui exigent, dorénavant, le port des masques dans la commune.

Les autorités communales de Pétion-Ville n’entendent pas faire retrait de leur décision. « Le marché communal fonctionne de 6 à 14 heures, trois jours par semaine», a martelé le maire principale de Pétion-Ville arguant que les clôtures qui ont été détruites par les protestataires seront reconstruites.

À ces mesures s’ajoute le port obligatoire du masque. Des sanctions seront prises contre tout contrevenant à cette décision qui entrera en vigueur dès cette semaine, selon un arrêté communal.

« Une peine de 5 à 15 jours d’emprisonnement et des amandes de 5 à 25 milles gourdes seront appliquées contre les récalcitrants», a souligné Dominique Saint Roc.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

À cet effet, les autorités policières de la commune ont été instruites en vue de la mise en œuvre de ces mesures, a-t-il affirmé.

Le port de masque doit être appliqué même dans les entreprises, a souligné le premier citoyen de Pétion-Ville.

Dominique Saint Roc a, par ailleurs, annoncé la mise en place d’un espace de mis en quarantaine dans les locaux de l’hôpital communautaire de Pétion-Ville, en vue d’assurer la prise en charge des personnes infectées au coronavirus et contenir sa propagation dans la commune.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *