COVID-19: 11 décès de plus, les hospitalisations à la baisse

COVID-19: 11 décès de plus, les hospitalisations à la baisse

Le Québec a ajouté 11 décès liés à la COVID-19 à son bilan au cours des derniers jours, tandis que le nombre d’hospitalisations a légèrement décru dans les hôpitaux.
Le virus a coûté la vie à trois personnes de plus au cours des dernières 24 heures, tandis que trois décès ont été rapportés au cours de la dernière semaine et cinq datent d’il y a plus d’une semaine.
La province compte désormais 17 264 victimes du virus, un nombre approximatif qui peut contenir des erreurs statistiques, a cependant averti Santé Québec.
Sur le front des hospitalisations, 1658 lits sont occupés par des patients infectés dans les hôpitaux, dont 560 directement en raison de la COVID-19. Il s’agit d’une diminution de 29 patients hospitalisés par rapport à la veille.
En parallèle, 43 personnes se trouvaient aux soins intensifs vendredi (+4), dont la moitié en raison de la COVID-19.
Le réseau de la santé, lui, devait se passer de l’apport de 3453 travailleurs en raison du virus, que ce soit en raison d’un retrait préventif ou d’une mise en isolement.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Le Québec a ajouté 11 décès liés à la COVID-19 à son bilan au cours des derniers jours, tandis que le nombre d’hospitalisations a légèrement décru dans les hôpitaux.
Le virus a coûté la vie à trois personnes de plus au cours des dernières 24 heures, tandis que trois décès ont été rapportés au cours de la dernière semaine et cinq datent d’il y a plus d’une semaine.
La province compte désormais 17 264 victimes du virus, un nombre approximatif qui peut contenir des erreurs statistiques, a cependant averti Santé Québec.
Sur le front des hospitalisations, 1658 lits sont occupés par des patients infectés dans les hôpitaux, dont 560 directement en raison de la COVID-19. Il s’agit d’une diminution de 29 patients hospitalisés par rapport à la veille.
En parallèle, 43 personnes se trouvaient aux soins intensifs vendredi (+4), dont la moitié en raison de la COVID-19.
Le réseau de la santé, lui, devait se passer de l’apport de 3453 travailleurs en raison du virus, que ce soit en raison d’un retrait préventif ou d’une mise en isolement.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *