Crise à la Sogebank : qui protège l’argent des clients?

Crise à la Sogebank : qui protège l’argent des clients?

La Sogebank fait face à une importante crise liée à la sécurité de son système. Plusieurs comptes de clients ont été piratés et des services suspendus. Cette crise fait penser aux mesures adoptées par les banques commerciales en général pour protéger les comptes des clients, éléments indispensables du système bancaire.

La crise est pertinente. Il y va de l’avenir d’une des plus grandes sociétés haïtiennes. Depuis plusieurs semaines, des clients ont signalé des transactions méconnaissables sur leurs cartes de crédit ou leurs comptes en banque. Plusieurs d’entre eux utilisent les réseaux sociaux pour en parler, en des propos amers et très hostiles à cette banque commerciale.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Consciente, la Société a tenté de maintenir une communication constante avec ses clients afin de les rassurer. Elle a publié plusieurs avis et notes de presse sur Twitter et Facebook, notamment, en vue de pousser sa clientèle à patienter, la tête reposée. Cependant, cette crise engendre d’autres reflexions plus poussées.

« La Sogebank est en crise depuis plusieurs jours; Les Banques ne doivent pas se contenter de faire des profits juteux mais, elles doivent opter pour l’utilisation de nouvelles technologies afin de fidéliser la clientèle, sinon les particuliers vont sans nul doute partir », avertit l’économiste Michaël Paraison.

Le système bancaire haïtien fait souvent l’objet de critiques de la part d’une clientèle insatisfaite, soit à cause de la qualité du service, soit à cause d’un ensemble de coûts élevés imposés aux clients pour des transactions qui, à leur avis, devraient être gratuites.

Cette crise doit pousser la clientèle des banques à exiger l’application de mesures plus strictes pour sécuriser les systèmes et renforcer la confiance des clients, en particulier ceux qui gagnent dignement leur argent à la sueur de leur front. Si les banques exigent plus même dans les détails, les clients aussi doivent être encore plus exigeants.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *