Crise: Ariel Henry lance un appel au calme

Crise: Ariel Henry lance un appel au calme

Dans une adresse à la nation ce dimanche 18 septembre, le premier ministre Ariel a lancé un appel au calme à la population, qui gagne les rues depuis plusieurs jours pour exiger, entre autres, de meilleures conditions de vie et la disponibilité du carburant dans les pompes à essence.

« Je demande à la population de garder son calme, de suspendre les actes de violence et de vandalisme », a déclaré le chef du gouvernement, tout en dénonçant les scènes de pillage et les attaques perpétrées contre les résidences des membres du gouvernement et signataires de l’accord 11 septembre.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Je condamne, avec véhémence, les actes de violences enregistrés à travers le pays », a martelé Ariel Henry, sympathisant avec les victimes.

En des termes à peine voilés, le chef du gouvernement indexe ses opposants qui auraient planifié ces mouvements spontanés.

« Rien ne peut justifier les dégâts enregistrés au cours de ces derniers jours. Mais tout le monde peut comprendre que ces protestation n’étaient pas en faveur de la disponibilité du carburant », a renchéri Ariel Henry arguant que, pour l’heure, aucun bilan n’a encore été dressé.

Par ailleurs, Ariel Henry a donné la garantie que les produits pétroliers sont disponibles, en quantité suffisante, dans les terminaux afin d’alimenter les stations-services en vue de pallier le problème de rareté du pétrole.

Gladimyr GALETTE

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *