Culture : Erol Josué dénonce la mendicité devenue « mode de vie » en Haïti

Culture : Erol Josué dénonce la mendicité devenue « mode de vie » en Haïti

Le chanteur Erol Josué appelle les Haïtiens à puiser dans leurs racines pour sortir le pays de la crise actuelle.

“Pelerinaj”, le nouvel album du musicien Erol Josué fait du bruit, tant sur les réseaux sociaux que sur la scène internationale. L’artiste, qui chante le vaudou haïtien, a su proposer des textes engagés qui interpellent les Haïtiens.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

On ne peut parler de l’album “Pelerinaj” sans faire le tour de ses rythmes qui mélangent les chansons sacrées haïtiennes, le jazz, la pop électrique et le contemporain. Ce qui retient surtout l’esprit, ce sont les textes. Dans cet album, l’artiste interpelle le sens patriotique, mais surtout le courage des héros de l’indépendance.

Tout en dénonçant la pauvreté et la mendicité dont font preuve les politiciens au pouvoir, Erol Josué fait un rappel sur l’histoire de notre chère Haïti.
“Nou paka pitit Desalin n ap mande charite,
Nou paka pitit Toussaint n ap mande charite…”, chante-t-il dans un de ces morceaux.

Le musicien propose alors de puiser dans le courage de nos ancêtres qui ont combattu pour la liberté et l’indépendance afin de mener le pays sur les rails du développement. De s’unir et s’organiser.

Laïka Mezil

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *