Culture : « La transe des masques » ou le dévoilement des réalités cachées de la société haïtienne

Culture : « La transe des masques » ou le dévoilement des réalités cachées de la société haïtienne

Amants du livre et de la lecture, vous êtes servis. Marnatha Irène Turnier vient de publier son premier roman. « La transe des masques » est cette fiction littéraire publiée chez C3 Editions dans laquelle l’auteure invite ses lecteurs à prendre place dans un bal masqué où des réalités cachées de la société haïtienne vont être mises au jour.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Marnatha Turnier part d’une expérience médicale assez précaire pour aboutir à cette production littéraire de grande facture et qui sans doute fera l’affaire des passionnés du livre. « La transe des masques » est cette suite de récits qui dénude ce que certaines personnes font dans l’ombre et disent tout bas au quotidien. Sur 410 pages, elle étend sa volonté d’exposer au grand public certains phénomènes qui rongent et détruisent notre société, notamment la violence faite aux femmes.

Des points de vue élogieux

Parmi ceux et celles qui ont déjà savouré les belles pages de cette première œuvre, on retient des commentaires de deux grandes figures de la culture haïtienne. « Ce nouveau texte de Marnatha Turnier ouvre quasiment sur un bal masqué au cours duquel tombent les masques qui ont du mal souvent à gérer leurs transes. Au-delà des masques justement qu’on porte au quotidien et qui tombent sans cesse selon notre position sociale, selon nos forces ou nos faiblesses, l’objectif final de cette œuvre est bel et bien d’en arriver à un « lakou trankil », réagit Jean Belony Murat dit Bélo.

« Dans ce premier roman, Marnatha Turnier nous entraîne dans un tourbillon de réalités brutales et de vérités incontournables où les masques de la société se lèvent pour révéler les visages tourmentés qui se cachent en dessous. Avec des mots crus et directs, l’auteure explore les profondeurs des malaises, des souffrances et des maux qui affligent non seulement la société haïtienne, mais aussi le monde entier », commente la très respectée Yole Derose.

« “La Transe des Masques” est plus qu’un simple roman : c’est un appel à l’authenticité, la compassion et la transformation sociale. Un appel poignant sur la nécessité de regarder au-delà des apparences, de briser les chaînes de l’ignorance et de trouver la force de se réinventer dans un monde combien impitoyable », ajoute l’artiste.

Marnatha Turnier, ancienne ministre des Haïtiens vivant à l’étranger, est une native de Port-au-Prince et fille de parents jacméliens. Son roman publié ce lundi sera également disponible à la prochaine édition de “Livres en Folie” prévue en août 2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *